Retour à l'accueil de la centrale

Le 2 octobre 2021, les équipes de la centrale nucléaire de Penly procèdent à la mise à l’arrêt du réacteur, afin de procéder à sa visite décennale.
Le réacteur arrêté, la réaction nucléaire est stoppée (il est « convergé ») et son refroidissement est assuré par les générateurs de vapeur.
Un essai périodique est réalisé par une équipe de 3 agents EDF, visant à contrôler l’étanchéité de vannes sur les tuyauteries de petit diamètre (inférieur ou égal à 5 cm) reliées au circuit primaire, lorsque celui-ci est en pression.
Dans ce cadre, l’équipe doit tester l’étanchéité de deux vannes situées dans le bâtiment du réacteur montées en série sur une tuyauterie de purge de petit diamètre. Le mode opératoire consiste à ouvrir puis refermer successivement les deux vannes pour vérifier si elles sont toutes les deux parfaitement étanches.
Suite à l’ouverture d’une de ces vannes, un écoulement d’eau au niveau d’un indicateur de débit est constaté. L’indicateur se rompt, entrainant des projections d’eau du circuit primaire et d’éclats de verre sur les trois personnes présentes dans le local.
Les intervenants sont sortis du bâtiment réacteur et ont été pris en charge par les équipes médicales du site. Ils ont été décontaminés et ont passé un contrôle confirmant l’efficacité de la décontamination corporelle.
La dose qu’ils ont reçue, du fait de cette contamination, est extrêmement faible. L’un d’entre eux a été dirigé vers l’hôpital pour soigner une blessure superficielle occasionnée par la projection de verre.
 
Le débit de l’écoulement d’eau constaté est évalué à une valeur supérieure au débit autorisé par les spécifications techniques d’exploitation, ce qui constitue un non-respect de celles-ci et conduit à la déclaration d’un événement significatif sûreté.
 
L’écoulement d’eau a été stoppé par une deuxième équipe qui a refermé le robinet, dont l’ouverture était à l’origine de l’écoulement d’eau. L’eau écoulée a été collectée et dirigée vers les réservoirs prévus à cet effet. Il n’y a donc eu aucun rejet en dehors du bâtiment du réacteur.
Pendant ce temps, la perte d’eau dans le circuit primaire a été compensée par les moyens normaux d’appoint en service en permanence.
 
Cet événement n’a eu aucune conséquence sur le refroidissement du réacteur.
 
L’événement a été déclaré par la direction de la centrale nucléaire de Penly, comme événement significatif de sûreté au niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7, auprès de l’Autorité de sûreté nucléaire le 5 octobre 2021.