Retour à l'accueil de la centrale

Événements significatifs du domaine sûreté concernant la centrale nucléaire de Paluel, déclarés au niveau 0 sous l’échelle INES en novembre 2021.

Non-respect des règles générales d’exploitation suite à la perte intempestive d’un tableau électrique

Le 18 novembre 2021, l’unité de production n°3 est à l’arrêt programmé pour simple rechargement du combustible. La voie A* est requise afin d’assurer la sûreté de l’installation.
Dans le cadre d’une activité de maintenance, des équipes de la centrale procèdent à la consignation* d’un matériel électronique. A l’ouverture du départ électrique, un phénomène d’arc électrique est entendu dans l’armoire et ainsi qu’une présence d’étincelles. Immédiatement, une alarme apparaît en salle de commande. L’absence de tension générée sur un tableau électrique entraine l’indisponibilité du contrôle commandant les matériels de la voie B. Sur place, les équipes procèdent à la mise en sécurité de l’équipement et appellent le 18. La conduite à tenir exige la résolution de ces cumuls sous une heure.
Après plusieurs contrôles de tension, le matériel électronique est remis sous tension. Les armoires de contrôle commande de la voie B sont également remise en service.
Cet évènement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté de l’installation. Cependant les cumuls n’ayant pas été levés sous une heure, cela constitue un non-respect des règles générales d’exploitation***.
 
*De nombreux systèmes sont conçus en redondance (deux voies séparées A et B). Lorsqu’un circuit est indisponible, un autre permet d’assurer des fonctions similaires.
** La consignation consiste à mettre en sécurité l’installation afin de permettre la réalisation des interventions de maintenance en toute sécurité (hors électricité et hors fluide).
***Les règles générales d’exploitation (RGE) sont un recueil de règles approuvées par l’Autorité de sûreté nucléaire qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées.

 

Non-respect du déroulé d’une activité et des régimes de consignation associés

Le 18 novembre 2021, l’unité de production n°3 est à l’arrêt programmé pour simple rechargement du combustible. Des intervenants procèdent au remplacement d’une électrovanne dans le local où se trouve le circuit de réfrigération intermédiaire*. Lors de l’activité, les intervenants ne réalisent pas le chantier comme initialement prévu dans le planning. Ils réalisent en premier lieu un test d’étanchéité sur une vanne ne devant être effectué qu’en fin d’activité. Celle-ci reste ouverte alors qu’elle doit être condamnée fermée. A l’issue du remplacement de l’électrovanne, les intervenants actionnent celle-ci afin de vérifier son bon fonctionnement. Cette manipulation génère alors la vidange du circuit A dans le circuit B et ainsi la mise en communication des deux voies du circuit de réfrigération intermédiaire. L’apparition de plusieurs alarmes en salle de commande conduit à interrompre immédiatement le chantier.
Cet événement n’a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté des installations. Il constitue cependant un non-respect du déroulé de l’activité et des régimes de consignation associé.
 
* Ce circuit permet de refroidir différents équipements dans une centrale nucléaire. L’eau froide utilisée est puisée en mer via un circuit indépendant. Il est conçu en en redondance (deux voies séparées, A et B). Lorsqu’un circuit est indisponible, un autre permet d’assurer des fonctions similaires.