Retour à l'accueil de la centrale

Le 14 septembre 2021, l'unité de production n°2 est à l'arrêt programmé pour réaliser une intervention dans le bâtiment réacteur (partie nucléaire de l'installation).
 
Les équipes du site doivent intervenir sur des organes de robinetterie du circuit chimique et volumétrique (RCV)*, un circuit attenant au circuit primaire. Cette activité nécessite de déconnecter une des trois pompes qui assure la circulation de l'eau dans le circuit primaire. Cette action a pour effet de rompre l'intégrité du circuit primaire : elle est donc soumise à certaines conditions et ne peut être effectuée que dans certaines configurations du réacteur, prescrites par les spécifications techniques d’exploitation.
 
A 05h02, l'autorisation de déconnecter la pompe primaire est accordée aux techniciens, qui réalisent l'intervention dans une configuration du circuit primaire non autorisée par nos règles d'exploitation.
 
À 08h00, l'équipe de pilotage du réacteur détecte l'écart et ramène le réacteur dans une configuration adaptée à 8h50.
 
Cet évènement qui n'a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté des installations ni sur l'environnement, constitue un non- respect des spécifications techniques d’exploitation, relatives aux conditions de rupture de l'intégrité du circuit primaire dans l'état dans lequel se trouvait le réacteur. Il a été déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire le 16 septembre 2021 comme événement significatif sûreté au niveau 1 de l'échelle INES, graduée de 1 à 7.
 
* Le circuit de contrôle volumique et chimique contribue au fonctionnement normal du réacteur. Il permet de contrôler différents paramètres de l'eau du circuit primaire : son volume qui varie avec la température, sa concentration en bore (pour le contrôle de la réaction en chaine) et sa qualité chimique (pour limiter la corrosion).