Retour à l'accueil de la centrale

Le 18 juillet 2021, l’Unité 4 du CNPE de Gravelines, est en arrêt pour rechargement.
 
Des travaux de maintenance programmée sont réalisés sur l’une des 2 voies du circuit de refroidissement, la rendant indisponible. La seconde voie redondante reste disponible. Une Modification Temporaire des Spécificités Techniques d’Exploitation autorise ces travaux moyennant le respect strict de mesures compensatoires. L’une de ces mesures prévoit qu’aucune activité ne doit être entreprise sur la 2ème voie de refroidissement.
 
Le 22 juillet 2021, à 20h16, dans le cadre d’un essai périodique visant à tester le circuit d’aspersion de secours de l’enceinte du bâtiment réacteur, des opérateurs sont amenés à ne pas respecter cette mesure compensatoire en rendant indisponible une des 2 pompes requises. Le Chef d’exploitation, après détection à 21h20, demande la correction de l’écart, effective à 21h49.
 
Cet écart à nos règles d’exploitation n’a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté des installations, car une pompe est toujours restée disponible sur le circuit de refroidissement. Il a été déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire le 23 juillet 2021 au niveau 1 de l’échelle INES graduée de 1 à 7, en raison du non-respect de la mesure compensatoire.