Retour à l'accueil de la centrale

L’Enceinte Aspersion de Secours Ultime (EASU) fait partie des différentes activités conditionnant l’obtention de notre permis d’exploiter en toute sûreté pour 10 années supplémentaires. Installé lors des 4ème visites décennales, il s'agit d'un nouveau système destiné à refroidir l’enceinte par aspersion d’eau en cas d’accident extrême. Ceci sans avoir à ouvrir l’enceinte du bâtiment réacteur et ce, même en cas de fusion du cœur.

Avec ce nouveau dispositif, nous ajoutons à nos installations une nouvelle ligne de défense, complétant les 6 sources déjà existantes.

Une des composantes principales du chantier EASu, la motopompe, a pris place au sein du bâtiment réacteur de notre unité de production n°3. Détails et photos.

La motopompe, est l’une des pièces maîtresses du système EASu, avec l’échangeur. En effet, elle sert à réguler le débit et la pression de l’eau en cas d’actionnement du circuit. Cette dernière est fabriquée dans la région des Hauts-de-France par notre partenaire SULZER, avec près de 3,5 tonnes d’acier inoxydable assurant la robustesse de ce composant.

Conçue spécialement pour le dispositif EASu, la motopompe se compose d’un moteur, d’un corps de pompe et d’un couvercle de fermeture hors d’eau afin de protéger le groupe de pompage de l’inondation interne. Lors de son arrivée sur site, sa pose au sein du bâtiment réacteur a été réalisée avec la plus grande minutie. Près de 200 mètres de tuyauteries inoxydables et de robinetteries, ainsi que de platines spécifiques ont complété le dispositif pour raccorder la motopompe à son voisin : l’échangeur.

En plus d’être reliée sur l’alimentation électrique générale du site, cette motopompe est connectée en permanence aux Diesel d’Ultime Secours (DUS). Ces derniers sont situés à 25 mètres au-dessus du niveau de la mer et permettent, en cas de situation accidentelle, de prendre le relais sur l’alimentation générale interne et externe si celle-ci est perdue.

Ces modifications ont été identifiées à la suite des leçons tirées de l’accident de Fukushima et s’inscrivent dans le programme du PIG (Programme Industriel de Gravelines).

Opérationnelle sur notre unité de production n°1, EASu le sera bientôt pour l’unité de production n°3 et d’ici 2028 pour chacun de nos 6 réacteurs.

Tout savoir sur la VD4 en vidéo ici.

Coup d'œil en vidéo de l'EASU ici