Retour à l'accueil de la centrale

L’unité de production n°4, à nouveau connectée au réseau d’électricité
 
L’unité de production n°4 a été raccordée au réseau d’électricité jeudi 20 janvier 2022 à 3h28.
Elle avait été déconnectée du réseau d’électricité le 16 décembre 2021, du fait d’un arrêt automatique du réacteur.
A partir du 18 décembre 2021, les équipes du site ont procédé au remplacement d’un disjoncteur de la ligne 400 000 V, à l’origine de l’arrêt automatique du réacteur. Cette intervention a été suivie par la réalisation d’une activité programmée sur un capteur de niveau d’eau d’un générateur de vapeur.

  • Les unités de production n°2, 3, 4 et 5 sont à disposition du réseau d’électricité.
  • L’unité de production n°1 est à l’arrêt programmé pour sa quatrième visite décennale.
  • L’unité de production n°6 est à l’arrêt programmé pour renouvellement du combustible et remplacement des générateurs de vapeur.

--------------
Publié le 18 décembre 2021 :

Ce samedi 18 décembre, les équipes de la centrale de Gravelines ont démarré les activités liées à la réalisation d’une intervention programmée sur un capteur de niveau d’eau d’un générateur de vapeur de l’unité de production N°4.
 
Jeudi 16 décembre 2021, à 22h34, cette unité de production avait été déconnectée du réseau électrique, du fait d’un Arrêt Automatique Réacteur lié à une anomalie sur la liaison 400 000 V. Les équipes de la centrale travaillent toujours sur le diagnostic technique précis.

Cet arrêt n'a d’incidence, ni sur la sûreté des installations, ni sur l'environnement.

Les unités de production 2, 3 et 5 sont à disposition du réseau.
Les unités de production 1 et 6 sont en arrêt pour maintenance. 

--------
Publié le 17 décembre 2021:

Jeudi 16 décembre 2021, à 22h34, l'unité de production numéro 4 de la centrale nucléaire de Gravelines s'est arrêtée automatiquement, conformément aux dispositifs de sûreté et de protection du réacteur.
Les équipes de la centrale travaillent sur le diagnostic technique permettant de déterminer l’origine de l’arrêt automatique.
Cet arrêt n'a aucun impact sur la sûreté des installations, la sécurité du personnel et l'environnement et fait l'objet d'échanges avec l'Autorité de Sûreté Nucléaire.
Les unités de production 2, 3 et 5 sont à disposition du réseau.
Les unités de production 1 et 6 sont en arrêt pour maintenance.