Retour à l'accueil de la centrale

Dimanche 14 janvier, à 01h41, l’unité de production n°1 de la centrale nucléaire de Golfech a été reconnectée au réseau électrique. Elle atteindra sa pleine puissance dans les jours à venir.

Elle avait été mise à l’arrêt le 26 février 2022, dans le cadre de sa 3ème visite décennale. Cet arrêt pour maintenance s’inscrit pleinement dans le projet du Grand Carénage de la centrale de Golfech. Elle constitue un check-up complet de l’installation au regard du référentiel de sûreté le plus récent et des meilleures pratiques nationales et internationales. A cette occasion, plus de 2500 salariés EDF et d’entreprises partenaires se sont mobilisés pour mener plus de 31 000 activités de maintenance et de contrôle et 79 modifications des installations afin de renforcer toujours davantage la sûreté de la centrale. 

En parallèle, les équipes ont procédé au remplacement préventif complet de tuyauteries du circuit d’injection de sécurité (RIS)*, conformément à la stratégie de traitement du phénomène de corrosion sous contrainte décidée par le Groupe EDF pour les réacteurs du palier 1300-P’4.

3 contrôles réglementaires et approfondis de composants fondamentaux que sont la cuve, le circuit primaire et l’enceinte du bâtiment réacteur ont également été réalisés confirmant leur intégrité et leur fiabilité. 

Dans quelques mois, l’ASN prononcera un avis quant à la poursuite de l’exploitation de l’unité n°1 pour 10 années supplémentaires.

L’unité de production n°2 est en fonctionnement et à disposition du réseau électrique national

*Il s’agit d’un système de secours conçu pour assurer le refroidissement du réacteur. Il permet d’injecter dans le circuit primaire de l’eau contenant du bore à forte pression, évitant la reprise de la réaction en chaîne.