Retour à l'accueil de la centrale

En septembre 2018, lors de la visite décennale de l’unité de production n°1 de la centrale de Flamanville, une opération de maintenance est réalisée sur une pompe du circuit d’aspersion d’eau dans l’enceinte du bâtiment réacteur (système de sauvegarde). La pompe concernée se trouve dans le bâtiment des auxiliaires de sauvegarde. Les essais de requalification et périodiques réalisés suite à cette intervention sont déclarés satisfaisants.
 
Une analyse complémentaire et approfondie des performances de cette pompe, réalisée dans le cadre d’un essai périodique, fait apparaître en août 2021 un début d’évolution de ses caractéristiques vibratoires. Fin octobre 2021, la cinétique rapide observée sur ces paramètres questionne les équipes sur une éventuelle dégradation de ses roulements. Une intervention est programmée le 6 novembre 2021, lors d’un arrêt programmé de l’unité de production. L’analyse réalisée à la suite de cette intervention conclut à un défaut de montage d’un roulement représentant une non qualité de maintenance, lors de l’opération de maintenance de septembre 2018. Du fait des conséquences potentielles de cette non-qualité, la pompe a été, a posteriori, considérée indisponible depuis cette date. Le remplacement des roulements de la pompe a eu lieu le 8 novembre 2021.
 
Cette non qualité de maintenance n’a pas eu d’impact réel sur la sûreté des installations. Toutefois, en raison de sa détection tardive, la direction de la centrale nucléaire de Flamanville 1-2 a déclaré un évènement significatif sûreté, le 10 novembre 2021, auprès de l’Autorité de sûreté nucléaire au niveau 1 de l’échelle INES, qui en compte 7.