Retour à l'accueil de la centrale

500, c’est le nombre de bornes électriques qui ont été inaugurées, le vendredi 23 septembre, à la centrale EDF de Flamanville. Un nombre de points de charge record qui fait du site flamanvillais le premier regroupement de bornes de recharge du pays.

« Avec 4 000 travailleurs quotidiens sur le site de Flamanville, ces 500 bornes de recharge, réparties sur 5 parkings, sont déjà en partie utilisées. Elles sont également une anticipation sur l’avenir », assure David Le Hir, directeur de la centrale EDF de Flamanville. En effet, 161 véhicules de service de la centrale sont déjà passés à l’électrique, ce qui représente près de 50% de la flotte de véhicules. « D’ici 2030, tous les véhicules de service du site seront électriques, conformément aux engagements du Groupe dans le cadre de l'initiative EV1001. Le nombre de bornes installées à Flamanville est donc en cohérence avec les besoins de la centrale », souligne David Le Hir.

Un chiffre qui répond également à la dynamique des immatriculations en France. Plus de 18% des véhicules mis en circulation au mois d’août sont électriques ou hybrides portant à près du million les véhicules bas-carbone en circulation en France2. « A court ou moyen terme, il faudra proposer à nos salariés, à nos prestataires ainsi qu’à nos visiteurs, qui auront eux aussi sauté le pas de la mobilité électrique, des solutions de recharge sur site », ajoute David Le Hir.

Des bornes en quantité et intelligentes, qui plus est, qui pourront répondre aux contraintes du réseau. « Ces bornes de recharge proposent une gestion de la charge, ajoute Christelle Vives, directrice générale d’IZIVIA, filiale d’EDF et acteur majeur de la mobilité électrique en France. La recharge des véhicules pourra être programmée sur les plages horaires les moins contraignantes pour le réseau et la puissance de la charge pourra également être modulée pour ne pas le saturer ».

7 bornes spéciales viendront prochainement compléter le dispositif de Flamanville. « Ces bornes dites « bidirectionnelles » pourront restituer tout ou partie de l’énergie stockée dans les batteries des véhicules pour rendre des services au réseau électrique, lorsque celui-ci en a besoin (s’il est en surcharge par exemple ou en période de pointe). Une technologie qui fait écho à l’actualité », conclue Christelle Vives.

 


1 EV100, qu’est-ce que c’est ?

Signé à la fin de l’année 2017 par le groupe EDF, le programme EV100, créé par l’ONG « The Climate Group », rassemble des entreprises et collectivités du monde entier. L’objectif ? Que chacune s’engage à convertir 100% de sa flotte de véhicules à l’électrique dans le but de lutter contre le réchauffement climatique.
EV100 est décliné dans les entités et filiales du groupe. Il s’inscrit pleinement dans la raison d’être d'EDF et rejoint les mouvements « Mobilisés pour le climat » et « Combattre le CO2 ». Le projet est porté par la DTEO aux côtés de la Direction Mobilité Électrique Groupe et d’IZIVIA.

2 Source : Avere France