Retour à l'accueil de la centrale

Bien que nouer puis entretenir la relation avec les élus, les décideurs, collectivités locales aient toujours été un axe de la centrale, les relations se sont renforcées ces dernières années avec notamment la nomination d’un responsable EDF pour l’action territoriale.

 

Privilégier les relations directes

Objectif des actions d'ancrage territorial : faciliter l’intégration des enjeux du site EDF de Flamanville auprès des acteurs externes et leur permettre de mieux comprendre notre activité, ses conséquences, ses retombées...

Pour permettre l'échange avec des acteurs pluri-disciplinaires, est née l'Instance de coopération territoriale (ICT). Celle-ci s’est tenue pour la première fois le vendredi 27 janvier, sous la coprésidence du Préfet de la Manche et de David Le Hir, directeur de Flamanville 1&2. Une vingtaine de personnes était réunie (députés, sénateurs, sous-préfète de Cherbourg, président de l’agglomération du Cotentin, président du MEDEF de la Manche, secrétaire Général de l’UIMM de la Manche, maires de communes de proximité, représentants d'entreprises locales, présidente de la Maison de l’Emploi et de la Formation, directeur pôle emploi ou de la direction départementale de l’emploi, du travail et de la solidarité). 

Lors de cette réunion, le chef de la division « études et conseil » de l’INSEE a présenté la photo de l’emploi et les retombées financières liées à la présence des centrales nucléaires normandes, et en particulier celle de Flamanville au profit du territoire. Cette intervention a été suivie d’un tour de table afin que chacun s’exprime sur ce qu’ils attendent de l’ICT et du contenu des prochaines rencontres.

Cette première ICT a été riche en échanges, avec des attentes fortes exprimées principalement autour de sujets liés aux commandes à venir et au besoin de formation dans le Cotentin. Rendez-vous en juin pour la prochaine ICT.