Retour à l'accueil de la centrale

Depuis la mise à l’arrêt de ses réacteurs, le site de Fessenheim a fait le choix d’entretenir une solidarité forte avec le parc des centrales en exploitation, soit en facilitant le réemploi de ses équipements, soit en mettant à disposition les compétences de ses équipiers pour d’autres centrales d’EDF.

Ainsi, une Station Mobile d’Épuration* a récemment été remise à la centrale nucléaire de Cattenom. Cette station n’était plus utile à Fessenheim, depuis l’arrêt de la production. Après quelques adaptations légères, sa réutilisation va permettre à Cattenom un redémarrage plus rapide de ses unités de production en arrêt programmé ou fortuit. Dans le contexte actuel, c’est une contribution significative aux efforts du parc nucléaire d’EDF qui œuvre au retour d’un maximum de réacteurs sur le réseau électrique national d’ici l’hiver.

Autre exemple, à la suite d’un arrêt automatique de son unité de production n°2 le CNPE du Bugey s’est tourné vers la centrale de Fessenheim pour s’informer de la disponibilité de pièces électriques et solliciter leur prélèvement en urgence.

« L’opération a consisté à démonter les soufflets et les tresses de connexions situés entre le transformateur et l’alternateur, qui étaient disponibles sur l’unité n°1 de Fessenheim », explique Thomas Coget, chargé d’intervention au sein de l’équipe du pôle Electricité de la centrale.

Pour répondre aux impératifs du Bugey son équipe est intervenue pour partie durant le week-end pour finaliser le démontage des pièces demandées et préparer leur expédition.

« Ainsi, la solidarité et la réactivité des équipes de Fessenheim ont permis de réduire de plusieurs semaines le temps de redémarrage de l’unité du Bugey », souligne Frédéric Dennebouy, chef de mission Production à Fessenheim

Depuis l’arrêt d’exploitation de la centrale, plus de 180 pièces et gros composants, ont été prélevés sur les installations pour être réutilisées par d’autres centrales d’EDF.

« Au delà des transferts de pièces et de matériels, l’aide inter sites prend également la forme de mise à disposition de  personnel, en appui aux équipes d’autres sites du parc nucléaire Cette posture de solidarité est plus que jamais indispensable dans le  contexte actuel », souligne Léocadie Lauber, directrice de cabinet et cheffe de mission pilotage opérationnel des performances à Fessenheim

 

*Une station mobile d’épuration permet d’atteindre plus rapidement les critères chimiques de redémarrage d’une unité de production. En plus du gain de temps, elle réduit de façon significative le volume d’eau et de produits chimiques utilisés.