Retour à l'accueil de la centrale

Mercredi 04 août, un salarié réalise, en zone nucléaire, des vérifications préalables au remplacement d’un filtre et participe au conditionnement d’un emballage combustible usé en vue de son évacuation.
A la sortie de la zone nucléaire, lors du contrôle radiologique systématique réalisé, une trace de contamination corporelle externe* est détectée sur le visage de l’intervenant. Ce dernier a été immédiatement pris en charge par le service radioprotection de la centrale, qui a retiré la poussière à l’origine de la contamination. Il a pu ensuite regagner son domicile.
Des contrôles radiologiques ont immédiatement été menés pour identifier l’origine de la contamination dans les locaux où l’intervenant a travaillé.
Les analyses ont permis de déterminer que l’exposition à laquelle le salarié a été soumis est inférieure à la dose peau annuelle réglementaire de 500 mSv, mais dépasse le quart de cette limite. Ce niveau d’exposition ne justifie pas de traitement médical.
Cet événement significatif pour la radioprotection a été déclaré le 6 août 2021 par la direction de la centrale de Fessenheim à l’Autorité de sûreté nucléaire au niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7. Les autorités françaises et allemandes ont également été informées.