Retour à l'accueil de la centrale

Du jamais vu jusque là en salle des machines et en zone nucléaire de la centrale qui ont pourtant été régulièrement, et durant plus de quarante années de production, le théâtre de chantiers d’envergure !  Cinq corps basse-pression, deux corps haute-pression, cinq rotors basse-pression, un rotor alternateur, deux jeux de diaphragmes haute et basse-pression, des organes d’admission et des auxiliaires turbine…, ont été démontés, manutentionnés et conditionnés. Sept rotors basse-pression de 153 tonnes chacun et un rotor alternateur de 178 tonnes ont été transportés par convois exceptionnels, vers d’autres centrales du parc nucléaire ou vers le centre national de stockage de pièces détachées d’EDF. Ces opérations, dont certaines sur des pièces rarement démontées, ont été mises à profit pour parfaire, au travers de chantiers école, la formation de techniciens récemment embauchés et enrichir leur expérience du terrain. Elles ont également permis de développer et de mettre en œuvre des solutions innovantes, tout en tenant compte des contraintes industrielles du site, dans le respect de la sécurité, des délais et des coûts. Une réussite dûe à la collaboration des équipes du CNPE, de l’UTO (Unité Technique Opérationnelle), de l’ULM (Unité Logistique et Maintenance) et des entreprises prestataires du site parmi lesquelles Orano, Eiffage, Altawest…

Le chantier de récupération des pièces de Fessenheim en chiffres :

  • 180 pièces de rechange récupérées
  • 17 163 heures de travail consacrées à la dépose des pièces
  • 1 664 heures de travail nécessaires à la préparation et la réalisation des transports routiers par convois exceptionnels.