Retour à l'accueil de la centrale

Dans les centrales nucléaires, chaque matériel assurant la sûreté des réacteurs est alimenté en électricité par l’intermédiaire de tableaux électriques secourus et redondants (voie A et voie B). Lorsque le réacteur est en fonctionnement, les règles générales d’exploitation imposent que ces tableaux de distribution électrique secourus soient disponibles.
Un programme de remplacement de certains transformateurs (6,6 kV-380V) d’origine de 630 kVA (kilovoltampère) par des transformateurs de 800 kVA, alimentant certains tableaux électriques secourus, a été réalisé pour l’ensemble des réacteurs du parc nucléaire.
En décembre 2020, un court-circuit est survenu sur le réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Gravelines, au niveau d’un conducteur de câble d’alimentation d’un transformateur. Un événement significatif pour la sûreté avait alors été déclaré par le site. L’origine de ce court-circuit est liée au vieillissement accéléré de l’isolant d’une des phases, en raison de son mauvais positionnement.
EDF a demandé à l’ensemble des centrales du parc nucléaire de contrôler les câbles alimentant les transformateurs des tableaux électriques secourus qui ont été remplacés lors des arrêts pour maintenance des réacteurs. Les premiers contrôles montrent des signes de dégradation de l’isolant des câbles d’alimentation de deux transformateurs du réacteur 4 de la centrale nucléaire de Gravelines, en raison du non-respect de certaines règles d’installation des câbles concernés. Ce non-respect de montage a également été observé sur les transformateurs du réacteur 2 de Saint-Laurent-des-Eaux (sans dégradation de l’isolant) et du réacteur 1 de Dampierre-en-Burly (avec légère dégradation de l’isolant). L'ensemble de ces non-respect ont été corrigés. D’ici 2024 au plus tard, l’ensemble des transformateurs concernés seront contrôlés.
En raison des défauts de montage observés, susceptibles de conduire à une dégradation de l’isolant des conducteurs des câbles concernés et représentant un potentiel écart de conformité, EDF a déclaré le 21 septembre 2021, à l’Autorité de sûreté nucléaire, un événement significatif pour la sûreté à caractère générique au niveau 0 en-dessous de l’échelle INES qui en compte 7, pour les réacteurs n°2 et 4 de Gravelines et n°1 de Dampierre-en-Burly.