Retour à l'accueil de la centrale

A l’occasion de la visite partielle de la quatrième unité de production de la centrale de Cruas-Meysse, les équipes d’EDF ont mené, courant mai, un chantier singulier : la rénovation du pont polaire.

Le pont polaire est un pont de manutention situé sous le dôme du bâtiment réacteur. Pouvant soulever des charges allant jusqu’à 190 tonnes, il est indispensable pour manutentionner de gros matériels et effectuer de nombreuses activités dans le bâtiment réacteur.

« Nous réalisons un chantier de remise à niveau de grande ampleur. Les équipements électriques, notamment l’un des moteurs principaux, tout le contrôle commande, les câbles, etc. doivent être remplacés » explique Grégory Ayme, chargé d’affaires du chantier. « C’est lié à l’usure naturelle du matériel, que l’on documente et suit en permanence. Et dans toutes les centrales similaires à Cruas-Meysse, les mêmes travaux sont réalisés ou planifiés. Ce type de chantier de maintenance nous assure la disponibilité du pont polaire pour les prochaines décennies. A la fin du chantier, le pont est comme neuf. »

Le chantier s’est déroulé en temps et en heure, et sans accroc. Il a duré deux semaines et s’est achevé fin mai. Mission réussie pour l’équipe chargée des modifications des matériels et des bâtiments du parc nucléaire en exploitation. Un des facteurs clé de cette réussite a été la mise en application de nouvelles méthodes de planification et de travail. « Pour nous, un tel chantier est un défi en termes de performance et de sécurité. Sans pont polaire, aucun chantier n’est possible dans le bâtiment réacteur. Il n’était donc pas question de prendre du retard sur notre chantier. C’est pour cela que 20 personnes ont travaillé deux semaines en 3x8, weekends compris. C’est une équipe rodée, qui a déjà mis à niveau dix autres ponts polaires du parc nucléaire français ; elle a de l’expérience. Il y avait également un préventeur en permanence sur le chantier. La sécurité des équipes et le respect des procédures est chez nous une préoccupation permanente que l’on organise » complète Badis Besseghier, manager de la section Electricité / essais en charge des activités de modifications électriques.