Retour à l'accueil de la centrale

Dans le cadre de son exploitation, une centrale nucléaire produit des effluents qui sont stockés dans deux types de réservoirs : certains pour la partie nucléaire des installations, d’autres pour la partie non nucléaire, et dont les rejets dans l’environnement sont réglementés. La réglementation impose notamment d’analyser le contenu de ces réservoirs avant de recevoir l’autorisation de les vidanger.

Lundi 25 octobre 2021, la vidange d’un réservoir contenant des effluents liquides issus de la partie non nucléaire des installations est déclenchée, tandis que l’analyse de l’échantillon de son contenu est en cours et les résultats non connus à ce moment-là.

Les équipes ont stoppé le rejet en cours dès la détection de cet écart. Un volume de 104 m3 d’effluents ont été alors vidangés via les voies normales de rejet. Les résultats d’analyses ont confirmé qu’aucune limite réglementaire n’a été dépassée.

 Cet événement n’a eu aucun impact réel sur l’environnement. Cependant, en raison du non-respect d’une des étapes de contrôle, la direction de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse a déclaré cet événement auprès de l’Autorité de sûreté nucléaire le 27 octobre 2021 comme événement significatif pour l’environnement.