Retour à l'accueil de la centrale

Le « grand bouchon » est le dernier des 3 bouchons qui fermaient la cuve du réacteur. Cette pièce de 540 tonnes, 5 mètres de haut et 12 mètres de diamètre a d’abord été découpée en 3 parties directement sur sa base afin de faciliter les opérations de levage.

Le premier morceau de 100 tonnes a rejoint son atelier de traitement après son extraction, suivi des deux autres morceaux de 220 tonnes chacun, placés à proximité immédiate de la cuve du réacteur en attendant leur traitement futur.

Cette opération de démantèlement nucléaire hors du commun s’est poursuivie avec la mise en place de la structure de confinement appelée « SCOT » sur la cuve du réacteur.

Cet atelier mobile de 12 mètres de haut (soit l’équivalent d’un immeuble de 3 étages) sur 12 mètres de diamètre, contient l’ensemble des outils de découpe télé-opérée et robots nécessaires au démantèlement des 1.000 tonnes de structures internes de la cuve.

Pour effectuer cette prouesse technologique de grande précision, les équipes du site et leurs partenaires se sont relayées pendant 4 jours du 19 au 22 juillet. Elles ont su coordonner l’ensemble des opérations dans le parfait respect des consignes de sûreté et de sécurité.

Une réussite industrielle majeure qui représente une première mondiale et prouve la capacité des équipes de la Direction Projets Déconstruction et Déchets du groupe EDF et de ses partenaires, à innover pour tenir le planning de démantèlement du plus grand réacteur nucléaire en déconstruction dans le monde. Les prochaines étapes concerneront la préparation de l’extraction, début 2023, du fond de cuve sur lequel reposait le combustible. Le démantèlement de l’ensemble des internes de la cuve du réacteur est prévu jusqu’en 2027.

Retrouvez l'opération en vidéo sur notre page Twitter