Retour à l'accueil de la centrale

En tant qu’exploitant des centrales nucléaires de production d’électricité, EDF met en œuvre une politique responsable en matière de prévention des risques. La centrale de Civaux, comme le reste du parc nucléaire d’EDF, a intégré dès sa conception des caractéristiques et équipements garantissant la robustesse des installations face aux aléas climatiques (canicules, crues, sécheresses, séismes, etc.). Dans un contexte de multiplication de ces événements climatiques et dans une démarche d’amélioration continue de son niveau de sûreté, la centrale nucléaire de Civaux anticipe l’avenir en engageant diverses modifications organisationnelles et matérielles.

Tous les dix ans, la centrale nucléaire de Civaux réinterroge sa robustesse face aux risques de phénomènes climatiques extrêmes avec pour enjeu de garantir en toutes circonstances la protection des matériels importants pour la sûreté des installations.


Inondation : les diverses installations qui composent la centrale de Civaux ont été dimensionnées pour être à l’abri du risque « historique » d’inondation, dans l’éventualité d’une crue de la Vienne associée à une rupture du barrage de Vassivière. À ce titre, des seuils (protections rapprochées basses) ou des  batardeaux mobiles sont installés autour des divers bâtiments du site industriel pour les protéger de tout risque d’infiltration.


Grand chaud / grand froid : forte de l’expérience des divers événements climatiques qui ont touché son territoire (canicule de 2003, grand froid des hivers 1985 et 2012...), la centrale de Civaux dispose de plans d’action définissant la conduite à tenir en cas de fortes vagues de chaleur ou de froid. En complément, plusieurs aménagements et travaux d’adaptation ont été mis en œuvre. L’ajout de systèmes de brumisation, l’amélioration d’échangeurs et de ventilations ou encore la peinture en blanc de plusieurs locaux sensibles sont quelques exemples de mesures prises à Civaux pour lutter contre les fortes chaleurs. À l’opposé, un système de « traçage électrique » (câbles chauffants) a été installé au niveau de plusieurs systèmes d’alimentation de secours pour les préserver de tout risque de gel.


Grand vent : la centrale de Civaux a été conçue pour résister à des vents extrêmes. Pour se prémunir contre ce risque, plusieurs composants du site ont ainsi été dotés de dispositifs anti-projectiles (par exemple des tôles portées par le vent). Pour aller plus loin et prendre en compte le risque renforcé de tornades, de nouvelles modifications seront apportées aux installations à l’horizon 2032, lors des  troisièmes visites décennales des deux unités de production.

 

Le saviez-vous ?
À Civaux, plus de 70 salariés font partie de la « Force d’action rapide nucléaire » (FARN) d’EDF. Cette équipe est entrainée pour répondre à des situations extrêmes, en complément des moyens sur site garantissant déjà la sûreté des centrales nucléaires. Grâce aux moyens matériels et humains dont elle dispose, la FARN peut assurer la réalimentation en eau, en air et en électricité de tout site du parc nucléaire, fonctions essentielles pour un site.