Retour à l'accueil de la centrale
Les chantiers s’enchaînent sur l’unité de production n°2. Parmi eux, nous retrouvons l’impressionnant chantier d’expertise d’un des trois corps basse pression du groupe turbo-alternateur. Zoom sur ce chantier dimensionnant.

Les équipes de la centrale de Chooz et leurs partenaires Général Electric et Orano, sont mobilisés depuis le 15 août sur la maintenance d’un des trois corps basse pression de la turbine. Ce chantier s’inscrit dans le cadre de la maintenance préventive issue des prescriptions nationales. Tous les dix ans, à l’occasion d’arrêts programmés, les corps basse pression sont démontés pour être expertisés. Cette année, c’est au tour du corps basse pression n°1 de faire l’objet d’une visite complète afin de vérifier son état et de procéder à d’éventuelles réparations. Lors de cette maintenance, l’ensemble du corps est déposé pour être expertisé. C’est notamment le cas du rotor, qui, avec ses 165 tonnes, représente la pièce la plus lourde de l’ensemble. Pour l’occasion, cette pièce maîtresse est sortie de son capot et une partie de ses ailettes est nettoyée et analysée par des contrôles magnétoscopiques. Près de 50 intervenants se relaient sur ce chantier qui devrait durer une cinquantaine de jours.


La turbine est un élément essentiel à la production d’électricité. Composée d’un corps combiné haute et moyenne pression (une spécificité des centrales de 1450 MW) et de trois corps basse pression, c’est elle qui crée l’énergie mécanique actionnant l’alternateur et produisant l’électricité ! La turbine de Chooz, appelée turbine Arabelle, pèse 2 810 tonnes et mesure 51,20 mètres de long !

 

Le rotor du corps basse pression n°1 sortie de son capot !

©RomainBaumont
©EDF-EliseNoyer

Diapositive 1 sur 0

1/0