Retour à l'accueil de la centrale

Originaire de la ville de Soissons, dans l’Aisne, Pauline suit une classe préparatoire, avant de s’orienter, en 2008, vers un DUT Génie chimique / génie des procédés. Après l’obtention de son diplôme, elle rejoint le département de la Seine-et-Marne pour se former à la « Maintenance des systèmes pluritechniques ». Curieuse de découvrir les métiers pouvant s’exercer sur une centrale nucléaire, elle choisit au cours de cette licence, l’option « maintenance nucléaire ».

« C’est cette option qui m’a ouvert les portes de la centrale de Chooz et m’a donné l’opportunité d’effectuer mon stage de fin d’études auprès des équipes du service « management de la fiabilité des matériels », en charge de garantir le niveau de sûreté des installations et d’optimiser leur rendement ».

En 2010, une fois son stage réalisé avec brio, Pauline rejoint officiellement ce même service en tant que technicienne «système du groupe turbo-alternateur». Sur ce premier poste, elle est notamment chargée d’analyser le fonctionnement de la turbine, un élément clé de la production de l’électricité, pour améliorer sa fiabilité.

En 2015, elle prend de nouvelles fonctions, toujours au sein de la centrale de Chooz et évolue vers le poste de chargée de planification au sein du service « projets, pluriannuel et planification». Ce service, qui a pour mission de programmer les activités réalisées en période d’arrêt et de production, propose aussi une vision des arrêts pour maintenance sur le long terme.

« J’ai d’abord travaillé pour le projet en charge de planifier les activités réalisées sur les périodes de maintenance, puis pour celui en charge de bâtir le planning des activités réalisées au cours d’un cycle de production». Aujourd’hui, Pauline contribue au projet «pluriannuel », pour cela, elle construit, pour les dix prochaines années, des plannings robustes et réalistes des arrêts à venir des deux réacteurs de la centrale.

Dans l’objectif de donner la priorité au redémarrage de nos deux réacteurs dans les meilleurs délais, Pauline est actuellement mobilisée pour venir en renfort au projet «arrêt de tranche». Cette équipe, constituée de cinq planificateurs postés en 2/8, suit et actualise en temps réel le planning de l’ensemble des activités à réaliser sur la visite partielle de l’unité n°2.

Pauline et ses collègues panificateurs sont donc chargés de planifier la réalisation des 10 000 activités prévues sur cette période de maintenance en prenant en compte plusieurs contraintes. « Je m’assure que l’ensemble de ces activités s’enchaînent parfaitement en respectant les contraintes de temps, les contraintes liées à la sûreté, à la disponibilité des ressources ou encore aux interfaces entre les différents chantiers ».

Intégrée au cœur des équipes opérationnelles, Pauline collabore quotidiennement avec les différents métiers et participe directement à la performance des projets en donnant la visibilité de ce qu’il se passe sur le terrain à l’ensemble des acteurs.

Pour réaliser ce métier indispensable à la réussite des projets industriels d’une centrale nucléaire, Pauline conseille d’être curieux, rigoureux, d’avoir un bon sens du relationnel et un goût prononcé pour l’organisation !

 

Si, toi aussi, tu as envie de réaliser un métier qui compte pour demain, découvre les offres proposées par la centrale de Chooz sur le site :
www.edf.fr/edf-recrute