Retour à l'accueil de la centrale

Reconnexion de l'unité de production n°1

L’unité de production n°1 de la centrale nucléaire de Chinon a été reconnectée en toute sûreté au réseau national d’électricité le 3 janvier à 4h26.
Elle avait été mise à l’arrêt le 18 septembre 2021 dans le cadre de son programme de maintenance. A l’occasion de cet arrêt programmé, appelé « visite partielle », un tiers du combustible a été renouvelé et plus de 11 500 activités planifiées de contrôle et de maintenance ont été réalisées
Plus de 1 500 intervenants supplémentaires, EDF et partenaires, ont été mobilisés pour réaliser ces activités.
Les 4 réacteurs de la centrale produisent de l'électricité en toute sûreté, et répondent aux besoins du réseau d'électricité national.

 

Information publiée le 18 septembre : déconnexion de l'unité de production n°1 de la centrale de Chinon

Dans le cadre de son programme de maintenance, l’unité de production numéro 1 de la centrale nucléaire de Chinon a été mise à l’arrêt samedi 18 septembre 2021 à 1h15.

Cet arrêt programmé vient clôturer la campagne d’arrêt 2021. Il s’agit également du dernier arrêt pour rechargement de ce réacteur, avant sa  4ème visite décennale, planifiée en 2023

Cet arrêt programmé, appelé « visite partielle », permet de renouveler une partie du combustible et de réaliser de nombreuses opérations de contrôles et de maintenance.

En chiffres, ce sont :

  • 11 500 activités planifiées, comme le remplacement d’un moteur de pompe primaire.
  • 52 modifications programmées, pour améliorer rehausser le niveau de sûreté de nos installations.

De nombreuses épreuves hydrauliques et un programme élevé de contrôles radiologiques périodiques sont également réalisés.

Des travaux d’anticipation de la 4ème visite décennale de l’unité de production n°1 permettront de réaliser les repérages nécessaires au déploiement des travaux en 2023.

Cet arrêt  de maintenance mobilise environ 1 500 personnes supplémentaires accueillies sur le site de Chinon et 120 entreprises. 

Les unités de production n° 2, 3 et 4 sont en fonctionnement et alimentent le réseau électrique national.