Retour à l'accueil de la centrale

Chaque unité de production est dotée d’un système de ventilation de l’atmosphère de l’enceinte de confinement du réacteur. Il s’agit d’un circuit de sauvegarde qui permet, en cas de situation accidentelle de garantir le confinement du bâtiment réacteur en maintenant une dépression.
 
Le 21 février 2021, les équipes de la centrale de Cattenom réalisent les dernières opérations en lien avec l’ouverture de la cuve du réacteur, préalables au déchargement du combustible sur l’unité de production n°3, actuellement en arrêt pour maintenance décennale. Ces opérations ont démarré avec les vannes du système de ventilation dans une configuration qui n’était pas celle attendue dans nos règles d’exploitation.
 
Dès la détection de cette anomalie, les équipes de la centrale ont remis dans la bonne configuration les vannes en question. Sur cette période, le confinement du bâtiment réacteur a toujours été assuré.
Cet événement n’a donc pas eu de conséquence sur la sûreté des installations et la sécurité du personnel, ni sur l’environnement. En cas de besoin, les autres systèmes de ventilation de la partie nucléaire qui sont toujours restés fonctionnels, auraient permis de maintenir le confinement.
 
Toutefois, l’écart ayant été détecté au bout de 2h25, soit un délai supérieur aux exigences (délai de 1 heure), la centrale de Cattenom a déclaré le 24 février 2021, un événement significatif de niveau 1 sur l’échelle INES qui en compte 7.