Retour à l'accueil de la centrale

Non-respect de la conduite à tenir suite à une anomalie sur la position d’une grappe de commande
Le 14 septembre 2021, un essai périodique sur l’unité de production n°2 vise à vérifier le bon fonctionnement de l’électronique sur des capteurs de position des grappes de commande*.
Une anomalie est identifiée sur la position d’une grappe. Lors de l’analyse, la différence de mesure de position de cette grappe est attribuée à un phénomène magnétique. L’essai périodique est soldé, tous les critères étant conformes aux règles générales d’exploitation.
Le 18 septembre 2021, lors d’un contrôle, la position de cette grappe de commande n’est pas identifiée en configuration normale. L’expertise met en évidence la présence d’un courant parasite venant perturber la mesure. En fin d’intervention, ce courant parasite est annulé et la mesure de la position de la grappe est à l’attendu.  
La grappe de commande est toujours restée manœuvrante mais le diagnostic met en évidence une  mauvaise retransmission en salle de commande sur son positionnement et l’incident aurait dû être formalisé par la pose d’un événement justificatif conformément aux spécifications techniques d’exploitation.
Cet Événement Significatif de Sûreté, sans conséquence réelle pour la sûreté des installations, a été déclaré à l’ASN le 23 septembre 2021, au niveau 0 de l’échelle INES.
*Les grappes de commande contiennent des matériaux absorbant les neutrons. Ces grappes permettent, avec l’ajustement de la concentration en bore dans l’eau du circuit primaire, de contrôler la réaction nucléaire dans le cœur du réacteur.
 
Anomalies de relevés sur des supports autobloquants
Lors d’une inspection le 29 juin 2021, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) détecte des anomalies de relevés sur un dispositif autobloquant alors que le bilan réalisé précédemment mentionnait un contrôle conforme.
Les dispositifs autobloquants sont des supports destinés à préserver les tuyauteries et les matériels associés contre des sollicitations brusques en cas de choc ou de secousses sismiques.
L’analyse documentaire réalisée a mis en évidence des anomalies sur les 2 unités de production du CNPE. Les conséquences potentielles associées à cet événement sont limitées car elles sont liées à des scénarii accidentels très peu probables. L’ensemble des matériels requis pour la sûreté est resté disponible pendant l’événement.
Cet Événement Significatif de Sûreté a été déclaré à l’ASN le 24 septembre 2021, au niveau 0 de l’échelle INES.
 
Non-respect de la conduite à tenir et calculs erronés suite à l’indisponibilité de sondes de mesures
Le 22 septembre 2021, à la suite de la réalisation d’un essai périodique, un diagnostic montre l’indisponibilité de plusieurs sondes « dites thermocouples » permettant d’assurer l’instrumentation du cœur. Les calculs effectués sur l’unité de production n° 1, pendant la courte période du dysfonctionnement ont été par conséquent erronés rendant indisponible l’une des fonctions de mesure.
La conduite à tenir à la suite d’un fortuit technique sur une chaîne de mesure de puissance neutronique,  demande de déterminer le déséquilibre interne par une carte de flux lorsque cette fonction est indisponible. Cette démarche n’a pas été mise en place. La remise en conformité est aussitôt réalisée.
Cet Événement Significatif de Sûreté, sans conséquence réelle pour la sûreté des installations, a été déclaré à l’ASN le 30 septembre 2021, au niveau 0 de l’échelle INES.