Retour à l'accueil de la centrale

 
Le 18 août 2021, une équipe composée de 3 intervenants entre en zone contrôlée pour réaliser une activité sur le dégazeur de l’unité de production n°1. À leur sortie de zone contrôlée, l’un d’entre eux s’aperçoit qu’il n’est pas en possession de son dosimètre opérationnel. Un gardien lui indique l’avoir retrouvé dans le vestiaire. L’intervenant avertit aussitôt sa hiérarchie.
La dose individuelle de l’intervenant n’a pas été comptabilisée pendant 34 minutes. Le technicien portait néanmoins son dosimètre passif et était aux côtés de ses collègues durant toute l’intervention en zone contrôlée.
Les conséquences réelles enregistrées pour le salarié sont nulles et sans conséquence sur l’environnement et l’installation.
Le 26 août 2021, cet Événement Significatif Radioprotection a été déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN)  au niveau 0 de l’échelle INES.
*Lors de chaque accès en zone nucléaire, les travailleurs disposent de deux appareils pour mesurer en continu le rayonnement auquel ils sont éventuellement exposés. Un dosimètre électronique mesure et affiche la dose reçue en temps réel et un dosimètre nominatif sert de référence et enregistre les doses qui sont comptabilisées chaque mois.