Retour à l'accueil de la centrale

Le 24 novembre 2021, un test d’isolement d’un enregistreur est effectué. Rapidement, des alarmes apparaissent en salle de commande. Des mouvements des grappes de commande qui servent à réguler la température du cœur sont observés.
Suite à ces mouvements, la puissance thermique du réacteur augmente jusqu’à atteindre 101,57% de la puissance nucléaire durant 1minute et 16 secondes.
Les spécifications techniques d’exploitation précisent que la puissance thermique doit rester inférieure à 102% de la puissance nucléaire (-1% d’incertitude), soit 101%.
La remise en conformité est aussitôt réalisée. L’opérateur réduit la puissance thermique de la tranche 1 dans un délai très rapide afin de revenir dans les limites prévues par les spécifications techniques d’exploitation.
Cet évènement, sans conséquence réelle pour la sûreté des installations, a été déclaré à l’Autorité de Sûreté Nucléaire le 30 novembre 2021 au niveau 0 de l’échelle INES.