Un projet innovant en cours d'étude renforcera la production d’énergie renouvelable dans le Tarn sur le barrage de la Raviège.

EDF délivre en permanence un débit d’eau minimal réglementaire dans les rivières, dit « débit réservé », pour préserver les équilibres écologiques et les usages de l'eau en aval des ouvrages hydroélectriques.
Depuis l’augmentation de la valeur du « débit réservé » imposée par la loi en 2014, EDF a pris le parti d’utiliser cette restitution au cours d’eau pour produire un complément d’électricité, fidèle à la poursuite de son engagement en faveur d’une production bas carbone.
Pour ce faire, EDF installe une petite turbine à la sortie de la conduite qui achemine ce « débit réservé ».

En 3 ans, dans le Sud-Ouest, 3 projets de turbinage du « débit réservé » ont ainsi été réalisés sur la moyenne Garonne pour une production annuelle de 7.2 GWh (soit la consommation de près de 3 000 habitants).

EDF se mobilise pour rechercher des solutions technologiques plus innovantes et performantes dans ce domaine, en vue de participer à l’augmentation de puissance qu’il ambitionne dans sa stratégie CAP 2030 de leader européen des énergies renouvelables.

Actuellement, sur le barrage de la Raviège dans le Tarn, un projet d’installation de turbine compacte réduisant l’emprise au sol par 3 et facilitant l’installation en pied de barrage est à l’étude. Cette nouvelle technologie, développée par une société fabriquant des hélices de manœuvre de bateaux, garantira une production plus performante équivalente à la consommation annuelle d’une ville de 1 000 habitants.

En 2017, la concrétisation de ce projet verra le jour. Une première en France qui sera d’ailleurs présentée au Président d’EDF, Jean-Bernard Lévy, le 6 octobre prochain !