Début 2017, la première vis d’Archimède du parc hydroélectrique d’EDF vient de délivrer ses premiers kWh sur le réseau électrique. C’est dans le cadre du développement des énergies renouvelables et de la recherche de solutions techniques innovantes, que l’Unité de Production Alpes d’EDF, en partenariat avec un fabricant français, NSC Environnement, a fait le choix d’équiper le barrage de Chavaroche (74) sur le Fier de cette technologie afin de valoriser l'énergie du débit réservé.

La vis d’Archimède (du nom du scientifique grec qui en aurait rapporté le principe d’Egypte) est utilisée dés l’Antiquité pour pomper des liquides ou transférer des solides.  Depuis quelques années, l’industrie hydroélectrique a adapté le procédé pour utiliser la vis en turbinage et ainsi produire de l’électricité. Ces installations de micro hydroélectricité (puissance allant de 25 à 400 kW) sont assez répandues en Allemagne et en Italie mais très peu en France : seulement une dizaine de sites équipés, EDF n’en possédant pas jusqu’à aujourd’hui.
La technologie de la vis d'Archimède présente l'avantage d'être relativement simple de mise en oeuvre, robuste et nécessitant peu de maintenance.

La nouvelle installation, d’une puissance nette d’environ 90 kW, est également sans impact pour l'environnement : le débit réservé continue d'être restitué quoi qu'il arrive. La technologie de la vis d'Archimède est ichtyocompatible en permettant d’assurer la continuité piscicole à la dévalaison.

EDF