16 sep. 2020

Le projet européen ENTENTE a démarré

Le projet européen ENTENTE (European Database for Multiscale Modelling of Radiation Damage) a démarré en septembre. Il vise à construire une base de données européenne sur le vieillissement par irradiation des aciers de cuve. L'ambition principale est de rassembler dans une base cohérente des résultats expérimentaux et de calcul accumulés au fil de 20 ans de projets européens. Cela facilitera l'exploitation des résultats et les collaborations sur l'analyse de la durée de vie des cuves.

 
 

Dix septembre 2020 : le e-kickoff meeting du projet H2020 ENTENTE vient de se terminer. Plus de soixante participants se sont retrouvés pendant deux jours pour organiser et initier les travaux, le tout en visio-conférence : une première pour un kick-off meeting ! Les 27 partenaires, académiques et industriels, et 12 pays, dont l'Ukraine et le Japon, étaient représentés. Le projet est coordonné par le laboratoire espagnol Ciemat.
 

Une succession de travaux, une nécessaire capitalisation

Le projet ENTENTE est l'héritier d'une lignée de projets dédiée aux aciers de cuve, remontant à une vingtaine d'années : REVE, ITEM, PERFECT, PERFORM60, LONGLIFE, SOTERIA, APLUS. Ces projets ont déjà permis de grandes avancées sur la compréhension des phénomènes responsables du vieillissement sous irradiation. D'importantes quantités de connaissances ont été créées, sous la forme de résultats expérimentaux et de calculs, sur de nombreux aciers de cuve et alliages modèles, et dans différentes conditions d'irradiation. Cependant, ces données, allant d'images à l'échelle atomique aux lois de comportement mécanique des aciers, sont réparties dans les livrables des différents projets et stockées au sein des différents partenaires. Cela rend difficile le réemploi et le croisement de ces données pour de nouvelles études.
 

Ambitions du projet ENTENTE

Ainsi, le temps est venu de capitaliser toutes ces données dans une base cohérente. Le projet Entente a pour principaux objectifs de construire la structure d'une telle base, de l'alimenter avec les résultats disponibles, d'identifier les lacunes et de procéder aux essais et calculs nécessaires pour les combler. La structure de la base, les formats de données seront issus des réflexions de comités d'experts propres à chaque thématique (essais mécaniques, microscopie électronique en transmission, sonde atomique, ...). Cette conception s'inspirera des principes européens de gestion des données FAIR (Findable Accessible Interoperable Reusable) : les données doivent être décrites et formatées afin d'être comprises de tous, facilement accessibles et réutilisables par différents outils. L'exploitation de cette masse de données n'est pas oubliée : la plateforme SOTERIA, construite dans les projets européens précédents, sera rendue interopérable avec la base, et d'innovantes approches hybrides combinant modélisation physique et intelligence artificielle sont au programme.
 

Des retombées importantes pour EDF

EDF est responsable du lot dédié à la construction de la base de données de résultats expérimentaux et de calculs. Le projet permet de bénéficier des compétences de pointe des partenaires, de poursuivre le développement et la dissémination de la plateforme SOTERIA, et rendra facilement utilisables les nombreux résultats issus des projets antérieurs. De quoi ouvrir la porte à d'importantes avancées sur la prévision du vieillissement des cuves sous irradiation.
 

Illustration des objectifs du projet européen ENTENTE

 

Illustration du projet européen ENTENTE en trois lots principaux

 

Pour plus d'informations :

Contacts :
Adrien Guery, Julien Sanahuja

Retrouvez le projet ENTENTE sur les réseaux :
- Twitter (@EntenteH2020)
- LinkedIn
- Site internet

Vidéo de présentation du projet ENTENTE en espagnol.
Voir le résumé de la conférence "Conference on a FAIR Data Infrastructure for Materials Genomics" pour plus d'informations sur les principes FAIR de gestion des données.