La filiale EDF Zinium s'ouvre au marché français et international

07 Juin. 2019

La filiale EDF Zinium s'ouvre au marché français et international

Après des mois centrés sur des travaux techniques de fond sur ses cellules zinc-air, Zinium développe sa visibilité, y compris francilienne, française et internationale. Une manière de se confronter à ses futurs marchés du stockage stationnaire, mais aussi à des experts internationaux.

Un système de stockage Zinium sur le stand EDF du Salon des Maires d’Ile-de-France

La maquette du premier prototype de système de stockage résidentiel zinc-air de Zinium a contribué à l’animation du stand EDF, mis en place par la Délégation Régionale Ile-de-France et rassemblant de nombreuses filiales du groupe, pendant les 3 jours de ce Salon annuel qui se tenait à Paris.
 
Découvrez l’interview de Xavier Romon, Directeur Marketing et développement commercial de Zinium : Pourquoi s’adresser maintenant aux collectivités territoriales franciliennes ?

Des reconnaissances françaises et européennes pour Zinium

 En mars 2019, Zinium participait à Amsterdam aux finales du grand concours« Global call for energy storage », organisées par la société néerlandaise    InnoEnergy. C’est une première reconnaissance internationale significative, puisque Zinium a été sélectionnée parmi plus de 200 dossiers de startups européennes, au terme d’un parcours de 3 mois avec un jury incluant les meilleurs experts européens des technologies de stockage. Un événement qui était aussi une occasion de rencontres fructueuses avec les acteurs des meilleures avancées en matière de solutions de stockage d’énergie opérant sur le marché européen, qui fait preuve d’un dynamisme remarquable.

 
Début avril 2019, Zinium a également été sélectionnée avec quelques PME innovantes françaises pour exposer son savoir-faire à la vitrine de l’innovation « ENR et stockage » au Forum national des écoentreprises organisé par PEXE et l’ADEME dans les locaux du Ministère de l’Economie et des Finances à Paris Bercy. Une autre occasion précieuse d’échanges avec des acteurs de la filière des cleantech.

Le chiffre du mois : 308

C’est le nombre de cellules de stockage électrochimique zinc-air qui sont actuellement en tests, pour l’essentiel dans les laboratoires de tests de Zinium implantés dans les locaux de l’Institut Photovoltaïque d’Île-de-France sur le plateau de Saclay. Zinium a fini en mars 2019 son programme d’investissements dans des bancs de cyclage, avec lesquels on programme pour chaque voie la manière dont les cycles de charge et décharge vont s’enchaîner.
250 voies de tests sont désormais opérationnelles. Sur presque toutes les voies, on branche une seule cellule, voire parfois une demie-cellule, pour étudier le comportement d’une seule électrode. Une partie d’entre elles incluent des fonctionnalités avancées de mesures, comme la spectroscopie d’impédance, qui donnent des informations précieuses sur le fonctionnement interne de la cellule, inaccessible autrement aux différentes phases d’un cycle de charge et décharge.
Mais certaines voies permettent également de faire « cycler » un module entier, qui comporte 10 ou 30 cellules fonctionnant ensemble. Des configurations de plus forte puissance, très complémentaires des tests de cellules individuelles, pour optimiser l’intégration des cellules zinc-air dans des packs complets.
Certains de ces tests sont programmés pour durer des mois, voire plus d’un an, pour caractériser le comportement des cellules zinc-air dans la durée.
 
Découvrez l’interview d’Isabelle Bouessay, CTO Zinium : « Des tests à grande échelle, pour quoi faire ? »

Les tests de cellules Zinium se poursuivent aussi avec EDF R&D

Zinium bénéficie toujours d’un accès exclusif à une trentaine de voies de tests de cellules, qui permettent de faire vieillir des cellules zinc-air, y compris en étuves, à basses ou hautes températures (jusqu’à 60°C). Un chantier au long cours, essentiel pour démontrer la durée de vie des cellules, que ce soit en nombre de cycles ou en calendaire. Zinium reçoit aussi le soutien du LME pour participer aux caractérisations physico-chimiques des composants des cellules qui sont volontairement arrêtées au cours des programmes de tests, pour évaluer leur évolution.
 
 


Contact : Emmanuel Bénéfice : +33(6) 22 04 43 61 - beneficee@znr.fr