16 Juin. 2020

COVID-19 : La R&D d’EDF met ses compétences en simulation numérique au service de l’Hôpital Saint Louis

La R&D d'EDF a mis en place une modélisation de la dispersion des gouttelettes bucco pharyngées dans une unité de réanimation réquisitionnée pour les patients de la COVID-19 à l’hôpital parisien Saint-Louis.


En mai dernier, en pleine crise sanitaire, l’hôpital Saint Louis de Paris a fait appel à l’expertise en simulation numérique de la R&D d'EDF afin de développer une méthode de visualisation de la dispersion des gouttelettes dans les chambres d’une unité de réanimation pour patients atteints de la Covid19.

Soutenu et financé par la Fondation Groupe EDF, ce mécénat de compétences scientifiques s’appuie notamment sur les travaux menés par la R&D d'EDF dans le cadre du projet « porte soufflante », un autre projet de la Fondation Groupe EDF et le fruit d’un partenariat entre la R&D d'EDF, CEREA et l'Hôpital Saint-Louis. 

Pour en savoir plus sur ce projet : Partage de savoirs entre l'hôpital Saint-Louis et la R&D d'EDF

 

Objectifs et Enjeux

L’objectif de la maquette numérique 3D élaborée par la R&D d'EDF est d’étudier la dispersion des gouttelettes dans l’air afin d’identifier précisément les zones à fort risques de dépôts de particules dans les chambres des patients.
A l’aune de ces résultats, l’enjeu du personnel hospitalier est d’adapter les protocoles de soins et d’optimiser le bio nettoyage des surfaces exposées au dépôt de gouttelettes et dans un second temps de progresser sur la maîtrise du risque de contamination aéroportée par gouttelettes bucco-pharyngées.
 

 

Résultats

En à peine un mois - soit 15 jours de temps chercheur - la R&D d'EDF a réalisé une modélisation de la dispersion des gouttelettes, en fournissant des calculs paramétriques permettant d’envisager de nombreux scénarii de dispersion.

Par ailleurs, ces simulations numériques réalisées grâce à l’utilisation du logiciel de mécanique des fluide d'EDF Code_Saturne ont permis de caractériser de manière quantitative les zones de dépôts probables des gouttelettes. Les résultats obtenus ont mis en lumière l’impact positif du plafond soufflant, qui permet de diminuer le temps de résidence des gouttelettes et d’isoler et protéger les patients de ce centre de traitement des brûlés.

La compréhension et la visualisation précise des écoulements d’air dans des espaces confinés sont extrêmement précieuses pour mettre en place les mesures de protection et réduction de l’exposition au virus, dans un cadre hospitalier, tertiaire ou résidentiel.
 

Ces recherches s’appuient sur l’approche de CFD (Computational Fluid Dynamics), une expertise reconnue de la R&D, et sur les outils de modélisation des écoulements d’air dans des espaces confinés, des compétences acquises grâce notamment aux travaux menés pour caractériser l’air dans l’enceinte d’un bâtiment réacteur nucléaire.
 

A lire aussi :

La R&D d'EDF et des équipes de l'IRD s'allient dans la lutte contre la Covid-19