12 déc. 2019

Le centre R&D Chine finalise le design d’une centrale biomasse à très faibles émissions

Le centre R&D Chine finalise le design d’une centrale biomasse à très faibles émissions

EDF Chine et la ville de Lingbao construisent et exploitent un réseau de chauffage urbain qui alimentera jusqu'à 25 000 foyers grâce à une centrale de cogénération biomasse de 35 MW. La centrale, qui valorise divers déchets agricoles locaux, sera mise en service dans les mois à venir et permettra d'éviter l’émission de 150 000 tonnes de CO2 par an.

Pour se conformer à la réglementation locale, Lingbao devait répondre à l'une des normes d'émission les plus strictes au monde (à savoir NOx* < 50 mg/Nm3, SOx < 35 mg/Nm3 et < 5 mg/Nm3 de poussière). En l'absence d’ouvrages de production similaires, le centre R&D Chine a été mobilisé pour concevoir une solution de dépollution efficace et rentable. En deux mois à peine, un design innovant a été développé et livré avec succès à l'équipe projet d'EDF China.

La partie la plus difficile de cette conception est l'élimination de NOx. Alors que la méthode conventionnelle de « réduction sélective non catalytique » (SNCR) est la plus rentable pour contrôler les émissions de NOx dans une centrale thermique au charbon, son efficacité est contestée dans une centrale à biomasse en raison de son instabilité et de la variété des combustibles. Afin de l'adapter à la centrale biomasse, la R&D Chine a effectué un calcul CFD détaillé de la chaudière. Ces calculs ont permis d’élaborer un design et une stratégie d'exploitation qui augmentent l'efficacité de la technologie de réduction des émissions de NOx (SNCR).

Le Centre R&D Chine a accompagné EDF China dès la phase d'appel d'offres de ce projet. La R&D Chine assiste à présent EDF China durant la phase de construction et continuera d’apporter son soutien tout au long de la phase de l’opération.

* NOx : Oxyde d'Azote, composé de monoxyde d'azote (NO) et dioxyde d'azot (NO2)