Retour à l'accueil de la centrale
Le 30 mars 2021, les équipes de la centrale de Chooz réalisent des prélèvements sur les effluents d’une station d’épuration desservant des bâtiments administratifs du site, afin de contrôler la qualité de l’eau. Après analyses par un laboratoire externe, les échantillons prélevés révèlent un rendement de traitement de 57,5% pour un attendu fixé par la réglementation supérieur à 60%.
 
Les investigations pour déterminer l’origine de ce manque de rendement sont en cours. Par ailleurs, les autres paramètres mesurés par le laboratoire sur le prélèvement du 30 mars étaient tous conformes. Dans l’attente d’un nouveau prélèvement de contrôle, des boues « activées biologiquement », boues permettant d’optimiser le traitement de la station d’épuration, ont été ajoutées.
 
Cet événement n’a pas eu de conséquence sur l’environnement, les eaux rejetées par la station d’épuration étant naturellement diluées dans le réseau des eaux pluviales du site avant leur rejet dans l’environnement. Cet événement a été déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire comme significatif pour l’environnement le 5 mai 2021 au regard du dépassement d’un critère réglementaire.