Présentation

Le centre d’exploitation des turbines à combustion regroupe 13 unités de production d’électricité réparties sur 6 sites. Deux en Bretagne : Brennilis (Finistère) et Dirinon (Finistère) ; Quatre en IDF : Gennevilliers (Hauts-de-Seine), Montereau (Seine-et-Marne), Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne), Vitry-Arrighi (Val-de-Marne).

Les treize TAC ont une puissance totale de 1850 MW soit l’équivalent d’une ville de deux millions d’habitants.

  • la centrale de Vitry - Arrighi : Située à Vitry-sur-Seine dans le Val-de-Marne, la centrale est constituée de deux turbines à combustion d’une puissance unitaire de 125 MW. La centrale produit l’équivalent de la consommation électrique d’une ville de 250 000 habitants. Mise en service en 1997 et 2007, les TAC fonctionnent au fioul domestique.
  • la centrale de Brennilis : Située dans le Finistère à 40 km à l’Est de Landerneau, la centrale est constituée de trois turbines à combustion d’une puissance unitaire de 85 MW pour les plus anciennes (1980, 1981 et de 125 MW pour la plus récente (1996). La centrale produit un total de 285 MW, soit l’équivalent de la consommation électrique d’une ville de 385 000 habitants. Les TAC fontionnent au fioul domestique.
  • la centrale de Dirinon : Situé dans le Finistère à 40 km à l'Est de Landerneau, la centrale de Dirinon est constitué de deux turbines à combustion d'une puissance unitaire de 85 MW. Elle produit l’équivalent de la consommation électrique d’une ville de 170 000 habitants. Mise en service en 1981, les TAC fonctionnent au fioul domestique. Sur le site, se trouvent également deux éoliennes d’une puissance unitaire de 850 kW.
  • la centrale de Gennevilliers : Située dans la banlieue Nord Est de Paris, la centrale est constituée d’une turbine à combustion d’une puissance installée de 210 MW, soit l’équivalent de la consommation électrique d’une ville de 210 000 habitants. Mise en service en 1992, la TAC fonctionne au gaz naturel.
  • la centrale de Montereau : Située à Vernou-la-Celle-sur-Seine en Seine-et-Marne, la centrale est constituée de deux turbines à combustion d’une puissance unitaire de 185 MW, soit l’équivalent de la consommation électrique d’une ville de 370 000 habitants. Mise en service en 2010, elles sont les dernières de leur génération et sont bi-combustibles fontionnant au fioul domestique ou au gaz.
  • la centrale de Vaires-sur-Marne : Située en Seine-et-Marne, la centrale est constituée de trois turbines à combustion d’une puissance unitaire de 185 MW, soit l’équivalent de la consommation électrique d’une ville de 500 000 habitants. Mise en service en 2008 et 2009, les TAC fonctionnent au fioul domestique.

En 2012, la CETAC a obtenu la certification ISO 14001. Cette norme internationale atteste l’existence et l’efficacité des démarches environnementales en vigueur, particulièrement en matière de gestion des produits issus du processus de fabrication de l’électricité, des émissions atmosphériques et la restitution des eaux prélevées.

63 salariés du CETAC travaillent sur site, prêts à produire l’électricité nécessaire, dans le respect des règles de sécurité et de l’environnement. Ils sont appuyés tout au long de l’année par 36 salariés d’entreprises prestataires.