Présentation

La centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux

La centrale de Saint-Laurent-des-Eaux se situe sur la commune de Saint-Laurent-Nouan dans le Loir-et-Cher (41). A l'est du département, construite sur la rive gauche de la Loire, à mi-chemin entre Blois et Orléans, elle s'étend sur 60 hectares.

Deux unités de production type UNGG, Saint-Laurent A1 et Saint-Laurent A2, respectivement mises en service en 1969 et 1971, ont été arrêtées en 1990 et 1992.

La centrale de Saint-Laurent fonctionne avec deux réacteurs type REP (Réacteur à Eau Pressurisée) d'une puissance unitaire de 900 MW. En 2015, la centrale a produit  10,6 TWh.

Respectueux de l'environnement, le site de Saint-Laurent est certifié selon la norme environnementale ISO 14 001.

En 2015, 785 salariés EDF et 250 prestataires permanents travaillent sur le site de Saint-Laurent.

Que faire en cas d'accident ?
L'exploitation d'une centrale nucléaire nécessite l'utilisation d'uranium dont la fission libère de l'énergie et crée de la radiocativité. Les rayonnements émis, appelés ionisants, peuvent avoir des conséquences sur la santé de ceux qui y sont accidentellement exposés. EDF, en tant qu'indutriel responsable, assure cette activité avec la plus grande vigilance. Elle a mis en place, dès la conception de ses centrales, des processus de sécurité très stricts afin de protéger les hommes et l'environnement. La pertinence de ces précautions est réexaminée en permanence en fonction de l'évolution des connaissances et de l'expérience d'exploitation de ces installations.
Cependant, bien que la probabilité d'accident soit extrêmement faible, EDF et les Pouvoirs publics ont mis en place conjointement une organisation rigoureuse  afin de répondre au mieux aux situations d'urgence.

Retrouvez toutes les informations ci-dessous :