Présentation

L'EPR : un enjeu industriel pour le futur

La réalisation de réacteurs EPR en France répond aux nécessaires besoins d'investissements dans de nouvelles capacités de production d’électricité pour assurer la sécurité d'approvisionnement et constitue une étape essentielle dans la préparation du renouvellement du parc nucléaire d’EDF. L'EPR s'inscrit dans la continuité des techniques existantes. Il intègre tous les progrès récents en matière de sûreté, de protection de l'environnement, de performance technique et économique, pour offrir une production d'électricité sûre, compétitive et décarbonée.
 

La technologie EPR

Cette technologie avancée offre des améliorations sur le plan de la sûreté, de l’environnement et des performances économiques.

Un très haut niveau de sûreté

Le réacteur EPR est doté d’un niveau de protection très élevé.

Il possède quatre systèmes de sauvegarde, parallèles et séparés dans des locaux distincts. Ils garantissent une quadruple redondance, tant au niveau de leurs composants électriques et mécaniques que sur le plan de leurs systèmes de contrôle-commande. Chaque système peut ainsi assurer à lui seul l’ensemble des fonctions sûreté essentielles pour protéger l’homme et l’environnement en toutes circonstances : l’arrêt de la réaction nucléaire et le refroidissement du réacteur.
Pour protéger le réacteur contre les actes intentionnels de malveillance, y compris la possibilité d’une chute d’un avion de ligne gros porteur sur le site. , le réacteur EPR possède une coque en béton, appelée également coque-avion, construite sur les parties les plus sensibles de l’installation.
Le réacteur EPR bénéficie également d’une réserve d’eau au plus près du réacteur et d’un dispositif conçu pour contenir et refroidir le cœur du réacteur en cas de situation accidentelle : le récupérateur de corium.

Des performances économiques améliorées

Héritier des réacteurs français N4 (Chooz et Civaux) et allemands KONVOI, l'EPR s'inscrit dans la continuité des techniques existantes. Il offre une plus grande souplesse d'utilisation et un coût d'exploitation moindre. L'EPR va permettre de consolider les compétences françaises dans le domaine du nucléaire et de préparer le renouvellement du parc français et européen.
L'EPR sera le réacteur le plus puissant au monde (1 650 MW, contre 1 500 MW pour les plus récents), avec un rendement amélioré.
Sa durée de fonctionnement est prévue pour 60 ans.
Le réacteur EPR devrait pouvoir atteindre un taux de disponibilité de 91 %, notamment grâce à une réduction de la durée moyenne des périodes d'arrêt pour rechargement du combustible, à sûreté équivalente. Cette durée sera réduite à 16 jours contre 30 à 45 jours aujourd'hui selon les différents types de centrales du parc. La production annuelle d'électricité sera ainsi augmentée de 36 % par rapport aux réacteurs actuels.

Une protection de l’environnement renforcée

L'EPR permettra de produire une énergie décarbonée. Les objectifs de conception et d'exploitation de l'EPR permettent notamment :
• une utilisation plus efficace du combustible : à production d'électricité constante, une diminution de la consommation de combustible par rapport aux réacteurs de 1 300 MW
• une réduction sensible des rejets d'effluents radioactifs liquides et gazeux par rapport aux meilleures unités de production du parc nucléaire français
• une production de déchets radioactifs réduite