Présentation

La centrale nucléaire de Chooz

Le CNPE de Chooz est situé sur la commune de Chooz dans le département des Ardennes. Au bord de la Meuse, il se trouve à environ 10 km de Givet (8 000 habitants environ), à 60 km de Charleville-Mézières (60 000 habitants environ) et à 60 km de Namur en Belgique (105 000 habitants).

Le site, situé sur la pointe des Ardennes, est proche de la Belgique dont la frontière est située à l'Est à 3 kilomètres, au Nord et à l'Ouest à 10 kilomètres environ. Il s’étend sur une surface de 200 hectares.

Cette centrale en bord de rivière est dotée de 2 réacteurs de 1450 MW chacun. Cette nouvelle génération de réacteurs représente un progrès technologique qui va de paire avec des systèmes de sécurité dernière génération. Ces systèmes disposent de capacités d’analyses et de diagnostic et d’une interface homme-machine performante. Autre innovation, la turbine Arabelle qui améliore considérablement le rendement de l’installation.

Sur le même site, EDF déconstruit une unité de production (Chooz A) de la filière REP, celle qui équipe les 58 réacteurs en service actuellement. La centrale de Chooz A, d’une puissance de 305 MW a été mise en service en 1967 et arrêtée en 1991.

Avec ses 20,8 milliards de kilowattheures produits en 2015, la centrale de Chooz représente plus de 5% de la production nucléaire française d'EDF.

Produire, respecter et surveiller l’environnement : tel est l’engagement que la centrale et ses équipes portent au quotidien. En 2015, environ 10 000 mesures ont ainsi été réalisées à la centrale de Chooz par le laboratoire environnement de la centrale. La centrale de Chooz est certifiée ISO 14 001 depuis 2003.

Dès le lancement des chantiers en 1982, la centrale de Chooz a participé au développement du tissu économique de la Pointe des Ardennes et de la région Champagne-Ardenne.

Actuellement 765 salariés EDF travaillent sur le site de Chooz ainsi que 200 salariés d’entreprises prestataires employés tout au long de l’année. A ces chiffres s’ajoutent l’accueil des salariés d’entreprises prestataires qui viennent travailler sur les arrêts de tranche (600 à 2000 personnes selon le type d’arrêt).

 

Que faire en cas d'accident ?

L'exploitation d'une centrale nucléaire nécessite l'utilisation d'uranium dont la fission libère de l'énergie et crée de la radiocativité. Les rayonnements émis, appelés ionisants, peuvent avoir des conséquences sur la santé de ceux qui y sont accidentellement exposés. EDF, en tant qu'indutriel responsable, assure cette activité avec la plus grande vigilance. Elle a mis en place, dès la conception de ses centrales, des processus de sécurité très stricts afin de protéger les hommes et l'environnement. La pertinence de ces précautions est réexaminée en permanence en fonction de l'évolution des connaissances et de l'expérience d'exploitation de ces installations.
Cependant, bien que la probabilité d'accident soit extrêmement faible,  la centrale de Chooz et la Préfecture des Ardennes ont mis en place conjointement une organisation rigoureuse afin de répondre au mieux aux situations d'urgence. Retrouvez toutes les informations locales sur la plaquette "Que faire en cas d'accident" et l'affiche associée ainsi que sur la note d'information nationale.
Dans le cadre de la campagne de renouvellement des comprimés d'iode, EDF propose d'approfondir ses connaissances sur le nucléaire via des films ludiques que vous pouvez consulter en cliquant ici et aussi sur ce lien.