Présentation

La centrale nucléaire de Belleville

La centrale de Belleville est implantée à Belleville-sur-Loire (18), commune située entre Cosne-sur-Loire (13 km en aval) et Gien (30 km en amont).

Le site a été choisi en raison de la proximité relative de la région parisienne, grande consommatrice d'énergie, mais aussi de l’existence de lignes électriques à haute tension en provenance du Massif Central, et de la présence de la Loire qui fournit l’eau nécessaire au refroidissement des installations.

Certifiée ISO 14001, la centrale de Belleville est particulièrement attentive à la prise en compte de l’environnement dans ses activités. Toutes les nuisances potentielles - radioactivité, chaleur, bruit, rejets chimiques, impact esthétique - ont été prises en compte dès la conception et sont contrôlées en permanence, dans le cadre d’une réglementation très stricte.

Par ailleurs, la centrale de Belleville, comme toutes les centrales nucléaires, émet très peu de gaz à effet de serre [4g de CO2/kWh sur le cycle de vie (construction, exploitation, déconstruction) dont les 3/4 sont liés au cycle amont du combustible].

Les deux unités de production de la centrale de Belleville sont de type REP (Réacteur à Eau Pressurisée) et développent chacune 1300 MW.

En 2019, la centrale de Belleville a produit 14,5 milliards de kWh, soit plus de 4 % de la production nationale d'électricité d'origine nucléaire.

1139 personnes travaillent à la centrale de Belleville-sur-Loire dont 867 salariés d'EDF (786 affiliés à Belleville et 81 issus d'autres entités d'EDF).

Lors de l'arrêt programmé d'une unité de production, la centrale de Belleville accueille entre 600 et 2000 intervenants supplémentaires, principalement issus d’entreprises prestataires.
La centrale de Belleville-sur-Loire est le troisième plus gros employeur du Berry (source : Echo du Berry du 2 au 8 janvier 2020).

Que faire en cas d'accident ?

L'exploitation d'une centrale nucléaire nécessite l'utilisation d'uranium dont la fission libère de l'énergie et crée de la radiocativité. Les rayonnements émis, appelés ionisants, peuvent avoir des conséquences sur la santé de ceux qui y sont accidentellement exposés. EDF, en tant qu'indutriel responsable, assure cette activité avec la plus grande vigilance. Elle a mis en place, dès la conception de ses centrales, des processus de sécurité très stricts afin de protéger les hommes et l'environnement. La pertinence de ces précautions est réexaminée en permanence en fonction de l'évolution des connaissances et de l'expérience d'exploitation de ces installations.
Cependant, bien que la probabilité d'accident soit extrêmement faible,  la centrale de Belleville et la Préfecture du Cher, conjointement avec les Préfectures de la Nièvre et du Loiret, ont mis en place une organisation rigoureuse afin de répondre au mieux aux situations d'urgence. Retrouvez toutes les informations sur la plaquette nationale, la plaquette "Alerte nucléaire, je sais quoi faire : les 6 bons réflexes pour bien réagir" ainsi que la note d'information nationale.