07 Juin 2016

Stabiliser sa facture d’électricité grâce au suivi de consommations énergétiques

« Depuis que je suis passé aux fourneaux #électriques, l’#énergie a pris une nouvelle importance dans mon restaurant. Avec 26 salariés, l’activité est soutenue et notre facture d’#électricité s’élève entre 2 000 et 2500 euros par mois pour une consommation annuelle de 150 000 kWh. Mais en quelques années, notre consommation électrique s’est mise à augmenter régulièrement sans que je parvienne à en analyser les causes. Engagé et responsable, j’ai voulu comprendre l’origine de cette hausse pour reprendre la main sur ma facture. Sur les  conseils de mon conseiller @EDF_ Entreprises, j’ai décidé de souscrire l’offre SuiviConso qui donne un accès aux courbes de charge et permet de suivre ses consommations au quotidien ou à la semaine et d’établir des comparaisons entre les périodes. »

Interview de Jean-Marie Lepeletier,  restaurateur de l’Hoierie  à Beaucouzé (Maine et Loire)

Qu’est ce qui a changé depuis ?

« Le SuiviConso a conduit à une vraie prise de conscience. Depuis, nous avons complètement revu nos habitudes de travail. A partir de courbes très régulières liées à nos rythmes de production, j’ai pu immédiatement relier les pics de consommation aux pratiques en cuisine ou en salle. Le premier pic se situait entre 9h et 11h, période de pleine fabrication pour le service du déjeuner. Mais on retrouvait un pic identique, voire pire à partir de 18h pour le service du soir alors que la production est moins importante.

Quand l’équipe du soir arrivait, elle allumait tous les feux alors que nos plaques sont conçues pour que les feux fonctionnent de manière indépendante. Aujourd’hui, nous n’allumons plus que deux zones sur quatre, ce qui suffit amplement. Autre exemple, chaque jeudi, nous utilisions une grosse marmite ultra performante pour réaliser nos fonds de sauce pour la semaine. La marmite fonctionnait toute la journée aux heures pleines, parfois même sur la plaque à induction très #énergivore alors qu’elle a besoin d’une cuisson lente et régulière. Nous la faisons désormais tourner entre 22h et 6h du matin aux heures creuses avec un programmateur sur les plaques standard. En salle, nous avons 6 lustres de 400 watts. Le matin, l’équipe allumait tous les luminaires dès 9 h du matin pour faire le ménage. Maintenant, nous n’allumons que partiellement jusqu’à midi. Les résultats sont très satisfaisants : depuis que nous avons identifié ces erreurs, ma consommation s’est complètement stabilisée et grâce à l’implication de mon équipe. Et je compte bien continuer à faire baisser ma facture en développant nos bonnes pratiques ! »

En savoir plus sur l'offre SuiviConso

Haut de page