International

Revue de presse

29 nov. 2019

Partager :

Economies d'énergie et émissions carbone

29 nov. 2019 connaissancedesenergies.org, 20/11/2019

Le charbon chinois menace le climat

La lutte contre le changement climatique est menacée par la construction de nouvelles centrales électriques à charbon en Chine, selon l’étude réalisée par l’ONG américaine Global Energy Monitor. Les chercheurs affirment que le démarrage des usines construites entre janvier 2018 et juin 2019, d’une capacité cumulée de 43 GW, annulerait la baisse des émissions globales. Premier émetteur mondial de gaz à effet de serre, la Chine a donné le feu vert aux gouvernements régionaux sur la réalisation de nombreux projets susceptibles de soutenir la croissance de l’économie locale, en dépit des politiques officielles d’arrêt des centrales au charbon. « Le risque est que les dirigeants chinois ressentent le besoin de continuer à soutenir les industries intensives en charbon et de placer les préoccupations climatiques au second plan afin de poursuivre la croissance économique », explique Christine Shearer, l’une des responsables de Global Energy Monitor. À ce sujet, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a mis en garde contre les politiques énergétiques qui risquent d’avoir « d’importantes conséquences sur le changement climatique ».

29 nov. 2019 connaissancedesenergies.org, 19/11/2019

Une étude souligne l’impact bénéfique des énergies renouvelables sur la santé

Les énergies renouvelables ne contribuent pas seulement à lutter contre le réchauffement climatique, elles sont aussi bénéfiques pour la santé humaine. C’est le constat fait par une étude du PIK (Postdam Institute for Climate Impact Research), parue le 19 novembre, qui démontre que le recours accru aux énergies renouvelables pourrait diminuer de 80% les impacts négatifs de la pollution de l'air sur la santé d’ici 30 ans. Trois scénarios de décarbonation à l’horizon 2050 ont été étudiés : si tous avaient un impact positif sur la santé humaine, celui faisant la part belle aux énergies solaires et à l’éolien était le plus avantageux. Si les énergies renouvelables devenaient majoritaires d’ici le milieu du siècle, la mortalité prématurée liée à la pollution de l’air pourrait chuter et passer de 4,2 millions de personnes touchées (selon les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé) à un million.

Energies renouvelables

29 nov. 2019 actu-environnement, 22/11/2019

Attention, le vent se lève !

« Pénalisée depuis les années 1980 par une réduction de la vitesse moyenne du vent de surface, appelée accalmie éolienne globale », l’énergie éolienne connait « un retournement de tendance du potentiel éolien terrestre », selon le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives. À l’occasion de l’étude internationale réalisée en participation avec le Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE), le CEA a constaté que le potentiel éolien avait progressé de 17% dans le monde entre 2010 et 2017 et prévoit une augmentation mécanique de la production éolienne de 3% par décennie. « En s’appuyant sur des données provenant de stations éoliennes du monde entier, les chercheurs montrent que […] les vitesses des vents sont revenues au niveau de 1980 en huit ans à peine », précise le CEA. Les variations des courants sont liées « aux forces motrices associées à la variabilité décennale des circulations océaniques et atmosphériques, à grande échelle », explique le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives.

29 nov. 2019 latribune.fr, 19/11/2019

Le coût des énergies renouvelables en baisse de 10% sur un an

Un rapport de l’Agence internationale des énergies renouvelables révèle que ces dernières ont vu leur coût décroître de 10% en à peine une année. Si cette diminution du prix de production des énergies vertes a pu être constatée dans pas moins de 150 pays, celle-ci n’est pas la même selon les différentes sources d’électricité renouvelables. C’est l’énergie solaire qui a principalement tiré son épingle du jeu dans la mesure où elle a vu ses coûts se contracter de l’ordre de 26%. Les bioénergies ont quant à elles enregistré une diminution de 14%. Et les énergies éolienne et terrestre ont pour leur part vu leur coût décroître de l’ordre de 12%. Les facteurs explicatifs sont l’optimisation des processus de production conjuguée à la diminution des dépenses liées au matériel. De bon augure pour un pays comme la France, qui a inscrit en 2015 dans sa loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte l’objectif de parvenir à 40% de renouvelables dans son mix énergétique à l’horizon 2030.

Tendances et acteurs

29 nov. 2019 connaissancedesenergies.org, 21/11/2019

Les stations-services et supermarchés américains doivent s’adapter à l’électrification des véhicules

Aux États-Unis, le développement des véhicules électriques ne constitue pas uniquement un défi pour les constructeurs, mais également pour les stations-services, supermarchés et centres commerciaux. Ce que les professionnels de la distribution n’ont pas manqué de rappeler au dernier salon de l’automobile de Los Angeles. Comme l’explique John Eichberger, directeur exécutif du Fuels Institute : « je suis dans le secteur des stations-service depuis vingt ans. Il y a encore trois ans, ils ne s'intéressaient pas du tout à la recharge des véhicules électriques ». Le problème qui se pose pour les stations-services est que le temps de charge d’un véhicule, de l’ordre de la demi-heure, est bien supérieur à celui d’un plein d’essence qui ne prend habituellement guère plus de trois minutes. Il s’agit donc pour les stations-services de trouver les moyens de retenir davantage leurs usagers. « C'est ce que nous incitons l'industrie à faire. Beaucoup ont commencé et cherchent à comprendre ce que veut leur clientèle », commente John Eichberger. Cette problématique agite également le monde de la distribution. Ed Hudson, dirigeant de Kroger, la deuxième chaîne de supermarchés américaine, expose : « les chiffres que je vois passer suggèrent que dans vingt ans, 30% de tous les véhicules en circulation seront des voitures électriques, qui nécessiteront une forme de recharge. Ça va changer nos parcs de stationnement ». Il poursuit : « le plus important pour nous est de nous assurer que nous serons en mesure de développer notre réseau de stations de recharge pour éviter tout problème ». Les centres commerciaux sont eux aussi confrontés au problème, ainsi que l’a déclaré Daniel Segal, vice-président chargé du développement du groupe Simon Property, numéro un du secteur aux États-Unis. Quand on sait que les ventes de véhicules électriques aux États-Unis, deuxième parc mondial derrière la Chine avec 1,18 million de véhicules fin mars 2019, ont bondi de 81% en 2018 par rapport à l’année précédente, on comprend l’urgence des professionnels de la distribution à agir sur la question.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

22 nov. 2019
International

Revue de presse du 22 nov.

A la une : Le monde de l’énergie doit s’activer contre le changement climatique prévient l’AIE

15 nov. 2019
International

Revue de presse du 15 nov.

A la une : L’AIE pointe du doigt un ralentissement historique en matière d’efficacité énergétique

08 nov. 2019
International

Revue de presse du 08 nov.

A la une : Vers une alimentation solaire « Espace-Terre »

Voir toutes les revues de presse