International

Revue de presse

28 Mai. 2021

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

28 Mai. 2021 connaissancedesenergies.org, 18/05/2021

États-Unis : l’avenir de l’industrie automobile sera électrique

A l’occasion du Ford Rouge Electric Vehicle Center dans le Michigan, Joe Biden a fait passer son engagement : « L'avenir de l'industrie automobile est électrique ». « La seule question est de savoir si nous construisons ces véhicules et les batteries qui vont avec ici aux États-Unis ou si nous dépendrons d'autres pays. À ce jour, la Chine fait la course en tête. Ils pensent qu'ils vont gagner, mes amis, j'ai un message pour eux : ils ne gagneront pas », a martelé le président américain. Prévoyant environ 2 000 milliards de dollars d’investissements dans les infrastructures, son « American Jobs Plan » comporte différentes mesures destinées à soutenir la mobilité électrique, telles que le déploiement de 500 000 stations de recharge à l’horizon 2030 et l’électrification de 20% des bus de ramassage scolaire. A noter que ce texte est une proposition et qu’il doit encore être voté par le Congrès où les démocrates ne disposent que d’une étroite majorité.

Production d'énergie

28 Mai. 2021 lenergeek.com, 19/05/2021

Electricité : la Côte d’Ivoire veut sécuriser son approvisionnement

Alors que le pays est confronté à des difficultés d’approvisionnement en électricité liées à un ralentissement de sa production hydroélectrique, la Confédération des grandes entreprises de Côte d’Ivoire a tenu à dénoncer « une crise énergétique » dans une lettre adressée au Premier ministre ivoirien, Patrick Archi. Soumis à des mesures de rationnement électrique, les entreprises et les particuliers devraient être encouragés par Abidjan à recourir à l’autoproduction d’électricité verte. L’exécutif prévoit d’entrer en concertation avec les six pays voisins qui importent l’électricité d’Abidjan afin de réduire ses niveaux d’exportations. Selon le gouvernement, la situation devrait être rétablie après la période des pluies qui débutera en juin. Afin de sécuriser l’approvisionnement énergétique du pays, une nouvelle centrale thermique de secours d’une capacité d’au moins 200 MW devrait voir le jour en 2022, les capacités de production en cours devant quant à elles être renforcées à hauteur de 800 MW entre 2022 et 2025.

Energies renouvelables

28 Mai. 2021 pv-magazine.fr, 19/05/2021

Les énergies solaires et éoliennes au cœur de la feuille de route de l’AIE

L’Agence internationale de l’Energie (AIE) vient de publier « Net Zero d’ici 2050 », sa nouvelle feuille de route visant la neutralité carbone d’ici à 2050. Afin d’atteindre cet objectif, les énergies solaire photovoltaïque et éolienne devront représenter 70% du mix énergétique mondial. Pour y parvenir, le parc solaire et éolien mondial devra être multiplié par quatre afin de produire 630 GWc par an pour le photovoltaïque et 390 GWc pour l’éolien à l’horizon 2030. L’investissement annuel total pourrait atteindre 5 000 milliards de dollars d’ici 2030. Ces dépenses gouvernementales et privées permettraient de créer de nombreux emplois dans les secteurs des énergies propres, de la fabrication, de la construction et de l’ingénierie tout en se traduisant par une hausse d’environ 4% du PIB mondial. « Le monde a la possibilité de construire un secteur énergétique mondial exempt d’émissions de CO2 pour 2050, mais cette voie est étroite et suppose une transformation sans précédent de la façon dont l’énergie est produite, transportée et utilisée dans le monde est nécessaire », conclut le rapport.

28 Mai. 2021 lemondedelenergie.com, 18/05/2021

Transition énergétique : les Emirats arabes unis misent sur l’hydrogène vert

Afin de préparer l’après pétrole et diminuer leur dépendance aux hydrocarbures, les Emirats arabes unis (EAU) cherchent à diversifier leur mix énergétique. « L’idée d’une diversification énergétique est présente dès 2006, les EAU sont un des premiers pays à avoir réfléchi à la problématique de la transition énergétique avec l’élaboration de l’Abou Dhabi Economic Vision 2030 », souligne David Rigoulet-Roze, chercheur à l’Ifas (Institut français d’analyse stratégique) et à l’Iris (Institut de recherches internationales et stratégiques). En effet, les EAU prévoient de porter à 50% la part des énergies renouvelables à l’horizon 2050. Pour y parvenir, le pays s’est lancé dans des expérimentations à grande échelle, avec la construction de Masdar City, véritable laboratoire énergétique urbain où l’hydrogène est envisagé comme un substitut viable aux énergies fossiles : « l’hydrogène vert a le potentiel pour devenir le carburant de base d’une future économie propre, et changera la donne pour les stratégies de décarbonation », assure en effet Mohamed Gamil Al Ramahi, PDG de Masdar. Afin que cette transition soit réellement efficace, l’hydrogène devra impérativement être vert et non issu du vaporeformage de combustibles fossiles comme 95% de la production mondiale actuelle.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

25 nov. 2022
International

Revue de presse du 25 nov.

A la une : G20 : les pays membres réaffirment l’objectif de neutralité carbone

18 nov. 2022
International

Revue de presse du 18 nov.

A la une : L’Irena appelle à développer le potentiel des énergies renouvelables

04 nov. 2022
International

Revue de presse du 04 nov.

A la une : Le Québec finance les énergies renouvelables au Japon

Voir toutes les revues de presse