International

Revue de presse

26 Juin. 2020

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

26 Juin. 2020 lemonde.fr, 18/06/2020

L’Agence Internationale de l’Energie formule 30 propositions pour le climat et la relance

Dans un rapport publié le 18 juin, l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) formule, en collaboration avec le FMI (Fonds monétaire International), 30 propositions pour concilier la relance économique et la lutte contre le réchauffement climatique. Les mesures évoquées portent sur six principaux secteurs : le bâtiment, l’industrie, le transport, l’électricité, les carburants alternatifs et les technologies bas-carbone. Selon cette feuille de route, 1 000 milliards de dollars doivent impérativement être investis chaque année sur la période 2021-2023 pour pouvoir espérer atteindre les objectifs fixés par les Accords de Paris. Selon les auteurs du rapport, cet engagement serait également vertueux sur le plan économique, car il permettrait de générer 1,1 point de PIB par an et la création de 9 millions d’emplois d’ici 2023. Parmi leurs propositions phares figurent la massification de la rénovation énergétique dans le secteur du bâtiment et un soutien accru aux énergies renouvelables. L’amélioration des réseaux d’électricité, dont le manque d’efficacité a entraîné 1 gigatonne d’émissions de CO2 en 2018, constitue également un impératif : « Investir dans des réseaux intelligents, modernes et sécurisés aide à diversifier le mix énergétique et à intégrer davantage d’électricité d’origine renouvelable. Il faut aussi qu’ils soient résistants et sûrs pour faire face aux menaces climatiques, telles que les inondations ou les tempêtes, et au risque de cyberattaques », explique en effet Fatih Birol, le directeur exécutif de l’AIE.

26 Juin. 2020 connaissancedesenergies.org, 18/06/2020

Inde : le secteur privé peut désormais exploiter les mines de charbon

Afin de lutter contre la crise énergétique et économique à laquelle l’Inde est actuellement confrontée, le gouvernement de Narendra Modi a annoncé le 18 juin que les mines de charbon du pays pourront désormais être exploitées par des entreprises du secteur privé. Avec cette mesure, le gouvernement espère créer 280 000 emplois et générer 4,3 milliards de dollars d’investissements dans le secteur. « Nous ne nous contentons pas aujourd'hui de lancer l'exploitation commerciale du charbon, nous la libérons de décennies de confinement », a commenté le Premier ministre. Cette privatisation devrait permettre à la production nationale d’atteindre les 748 millions de tonnes d’ici 2024. En réponse aux inquiétudes formulées par les écologistes, Narendra Modi a tenu à préciser qu’environ 100 millions de tonnes de charbon seront gazéifiées afin de permettre à l’Inde de tenir ses engagements sur le plan environnemental.

Energies renouvelables

26 Juin. 2020 agenceecofin.com, 19/06/2020

Le parc solaire de Ouarzazate, pilier de la transition énergétique africaine et marocaine

Le continent africain compte 650 millions d’individus n’ayant pas accès à l’électricité, le déficit en infrastructures constituant l’un des principaux freins au développement du continent. A elles seules, les pénuries d’électricité coûteraient en effet entre 2 et 4% du PIB continental. Dans ce contexte, le Maroc s’est fixé pour objectif d’atteindre une part de 52% d’énergie renouvelable dans son mix énergétique d’ici 2030. Pour y parvenir, le pays entend accroître de 6 000 MW ses capacités de production d’énergies solaire, éolienne et hydraulique. C’est dans ce contexte que le complexe solaire NOOR Ouarzazate a vu le jour, situé au sud-est de Marrakech, ce parc d’une capacité de 580 MW, l’un des plus grands au monde, permet d’alimenter en électricité près de deux millions de Marocains. Financé à hauteur de 770 millions de dollars par la Banque Africaine de Développement, ce projet a généré un grand nombre d’emplois et permis à de jeunes ingénieurs d’acquérir une expérience précieuse.

Tendances et acteurs

26 Juin. 2020 caradisiac.com, 18/06/2020

Six puissances industrielles s’affrontent dans la course aux poids lourds électriques

Afin de respecter les accords de Paris, les constructeurs automobiles vont impérativement devoir décarboner la fabrication et l’utilisation de leurs véhicules. Il s’agit là d’une véritable course contre la montre, car le premier d’entre eux qui sera en mesure de proposer une solution de mobilité électrique rentable et fiable sera en position de force pour imposer ses normes au monde entier et assure son leadership. Six puissances industrielles (l’Italie, l’Allemagne, la Chine, le Japon, le Corée du Sud et la Californie) se livrent ainsi une concurrence féroce dans le domaine des poids lourds électrique. Alors que Toyota et Hyundai misent sur l’hydrogène, les constructeurs chinois Dong Feng et BYD ainsi que le groupe américain Tesla développent quant à eux des moteurs électriques couplés à des batteries. En Europe, Daimler et Volkswagen ainsi qu’Iveco associée à Nikola sont les principaux acteurs dans le domaine de la mobilité électrique des poids lourds.

26 Juin. 2020 socialmag.news, 15/06/2020

Unilever débloque 1 milliard d’euros pour lutter contre le changement climatique

Fort d’un chiffre d’affaires de 52 milliards d’euros, Unilever a annoncé la création d’un fonds en faveur de l’environnement doté d’un budget d’un milliard d’euros. Ayant généré environ 60 millions de tonnes d’équivalent CO2 en 2019, le géant anglo-néerlandais entend en effet atteindre la neutralité carbone d’ici 2039, avec 11 ans d’avance sur la date prévue par les Accords de Paris. Ce fonds servira non seulement à financer des projets de captation de carbone, mais également à verdir l’ensemble de la supply chain de l’entreprise. D’ici 2023, tous ses produits devront être biodégradables et sa chaîne d’approvisionnement ne devra plus contribuer à la déforestation. Les fournisseurs d’Unilever devront par ailleurs déclarer leur empreinte carbone, le groupe souhaitant privilégier les partenariats avec les plus vertueux d’entre eux. Unilever entend également développer différents outils technologiques tels que la surveillance par satellite afin d’améliorer la transparence et la traçabilité de sa supply chain : « Nous allons maintenant beaucoup plus loin dans nos engagements, ce sera un engagement tout au long de la chaîne de valeur », assure Marc Engel, responsable de la supply chain d’Unilever.

26 Juin. 2020 businesswire.com, 17/06/2020

Infosys s’engage contre le réchauffement climatique en signant The Climate Pledge

Infosys, l’un des leaders mondiaux dans les services et les conseils numériques, vient de signer The Climate Pledge, une initiative lancée par Amazon et Global Optimism pour inciter les entreprises à atteindre avec dix ans d’avance, soit en 2040, les objectifs fixés par les Accords de Paris en matière de réduction des émissions de CO2. L’engagement d’Infosys dans le domaine environnemental ne date pas d’hier. Dès 2011, l’entreprise a pris l’engagement d’atteindre la neutralité carbone en 2040. Depuis 2008, la consommation d’énergie par salarié au sein de l’entreprise a diminué de 55% et 45% de l’électricité qu’elle utilise provient de sources d’énergies renouvelables. « En s’engageant à atteindre un bilan carbone neutre d’ici 2040, Infosys ne fait pas qu’une déclaration d’engagement envers l’avenir, mais elle s’engage dans des actions et des investissements significatifs qui créeront des emplois, stimuleront l’innovation, régénèreront l’environnement naturel et aideront les consommateurs à mieux acheter à court terme », a déclaré Christiana Figueres, ancienne responsable du changement climatique des Nations unies et partenaire fondatrice de Global Optimism.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

10 juil. 2020
International

Revue de presse du 10 juil.

A la une : Un consortium international s’entend sur les bonnes pratiques du solaire flottant

03 juil. 2020
International

Revue de presse du 03 juil.

A la une : En Afrique de l’ouest, le Sénégal s’impose comme modèle dans la transition énergétique

19 Juin. 2020
International

Revue de presse du 19 Juin.

A la une : Les plantes sont capables de produire de l’électricité

Voir toutes les revues de presse