International

Revue de presse

26 avr. 2019

Partager :

Energies renouvelables

26 avr. 2019 zdnet.fr , 17/04/2019

Les engagements verts de Microsoft

Alors qu’en 2018, la moitié de l’énergie consommée par les centres de données de Microsoft provenait d’énergies renouvelables, la firme américaine s’est engagée à porter la part verte de son mix énergétique à 60% à la fin de l’année et à plus de 70% à l’horizon 2023. Pour 2030, la société de Redmond s’est fixé comme objectif une réduction des trois quarts de ses émissions carbonées. Afin d’y parvenir, Microsoft s’est engagée dans une rénovation pharaonique de son campus : 17 structures modernisées y sont érigées sur une superficie dépassant les 2,5 millions de pieds carrés. C’est une énergie totalement décarbonée qui assurera leur fonctionnement. Brad Smith, le président de Microsoft, se targue : « combiné à notre technologie de construction intelligente, Microsoft sera le premier grand campus d'entreprise à atteindre des objectifs zéro carbone et zéro déchet ». Afin d’atteindre son objectif de 100% d’énergies renouvelables, Microsoft a contracté avec le Chelan County Public Utility District de l'État de Washington un accord de fourniture d’énergie hydroélectrique pour les cinq prochaines années. En parallèle, Brad Smith annonce une « initiative de cloud circulaire axé sur les données » afin de « surveiller les performances et rationaliser leur réutilisation, revente et recyclage des actifs des centres de données, serveurs compris ».

Tendances et acteurs

26 avr. 2019 novethic.fr , 16/04/2019

Les salariés d’Amazon s’engagent pour le climat

En janvier dernier, une poignée de salariés d’Amazon avait déposé une résolution pro-climat pour leur entreprise ; ils sont aujourd’hui plus de 6 000 à la soutenir en vue de l’Assemblée générale du groupe qui se tiendra au mois de mai prochain. Selon les signataires, « Amazon dispose des ressources et de l’échelle nécessaires pour […] être un leader du climat ». Ils réclament que l’objectif du groupe de parvenir à 100% d’énergie renouvelable soit accompagné d’une date d’effet, que sa flotte de véhicules passe intégralement à l’électrique et que l’objectif visant à établir 50 installations solaires dans autant d’entrepôts du groupe d’ici 2020 soit revu à la hausse. De même, l’ensemble des signataires souhaite que le géant du e-commerce cesse d’utiliser du pétrole et contribue à « garder les combustibles fossiles dans le sol ». Amazon s’est déjà lancée dans l’objectif « Shipment Zero » visant à atteindre la neutralité carbone pour l’ensemble de ses livraisons et s’est récemment engagée à publier son empreinte carbone « à l’échelle de l’entreprise ainsi que les objectifs et programme annoncés ».

26 avr. 2019 siecledigital.fr , 17/04/2019

Aux Etats-Unis, les ventes de véhicules électriques ont doublé en un an

Les derniers chiffres fournis par l’entreprise américaine d’information économique IHS Markit font état d’un doublement en 2018 du nombre de véhicules électriques vendus par rapport à l’année précédente. En effet, alors que les ventes de voitures électriques avaient plafonné à 100 000 unités en 2017, elles se sont élevées à 208 000 l’année dernière. Il est à noter que cette hausse spectaculaire est essentiellement localisée dans les 10 Etats ayant adopté le programme Zero Emission Vehicle. Au premier rang desquels la Californie, qui concentre à elle seule 46% des immatriculations de voitures électriques. Dans son étude, IHS Markit met en avant le fait que 55% des acheteurs de véhicule électrique en 2018 en ont loué ou acquis un autre au cours du quatrième trimestre de la même année. « Le taux de fidélisation des véhicules électriques est en constante augmentation depuis leur introduction par les équipementiers », commente Tom Libby, responsable chez IHS Markit. À l’horizon 2025, ce sont 1,1 million de ventes de véhicules électriques sur l’année qui sont annoncées.

Techniques et innovations

26 avr. 2019 numerama.com , 17/04/2019

Les flocons de neige aussi produisent de l’énergie

Des scientifiques de l’université de Californie à Los Angeles (UCLA) ont publié une étude le 15 avril dernier dans laquelle ils présentent le moyen innovant qu’ils ont trouvé pour produire de l’énergie : le « snow-TENG ». Un objet imprimé en trois dimensions qui produit de l’électricité à partir de la neige. En effet, les flocons de neige sont notamment constitués de charges électriques positives et perdent des électrons. Electrons qui seront capturés par le snow-TENG. De l’électricité statique est ainsi créée « à partir de l’interaction entre un matériau qui capture les électrons et un autre qui en abandonne », selon Richard B. Kaner, chimiste à UCLA ayant co-écrit l’étude. Si la neige abandonne des électrons, le matériau choisi par les scientifiques pour créer cette interaction est le silicone, naturellement chargé négativement. L’étude précise que l’appareil mis au point n’a pas besoin de batterie et qu’il est aussi capable de « fonctionner comme une station météorologique miniaturisée pour suivre la météo en temps réel et fournir des informations fiables sur les chutes de neige ». Les auteurs de l’étude proposent diverses applications pour le snow-TENG, comme l’alimentation des capteurs de mouvement lors des sports d’hiver, ou encore l’adjonction à des panneaux solaires pour produire de l’énergie les jours de neige.

26 avr. 2019 les-smartgrids.fr , 18/04/2019

Les méthodes émergentes en matière de stockage de l’énergie

Afin de mener à bien la transition énergétique, la question du stockage de l’électricité stationnaire s’impose comme un enjeu essentiel, compte tenu du caractère intermittent des énergies renouvelables. La communauté scientifique internationale se penche donc naturellement sur le sujet. Au premier rang des préoccupations des chercheurs : l’amélioration du rendement de la pile à combustible. Celle-ci consiste à produire de l’énergie à partir d‘eau et d’hydrogène sous pression, en combinant ce dernier avec l’oxygène de l’air pour produire de l’électricité et de la vapeur d’eau. Une équipe de scientifiques de la Colorado School of Mines vient de tenter d’améliorer le rendement de la pile à combustible en élevant cette dernière à très haute température (aux alentours de 500 degrés). Les résultats sont pour le moins encourageants puisque l’efficacité énergétique du procédé avoisinerait les 75% et qu’aucune baisse de rendement n’a été constatée après 1 200 cycles de test. Reste maintenant à développer industriellement cette technique dans un cadre économique viable. Tandis qu’un autre axe de recherche à l’étude est celui des métaux en fusion, dont la chaleur pourrait être restituée sous forme d’énergie.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

02 aoû. 2019
International

Revue de presse du 02 aoû.

A la une : Etats-Unis : résultats encourageants pour la production d’électricité renouvelable

26 juil. 2019
International

Revue de presse du 26 juil.

A la une : Arabie Saoudite : accord sur le financement du projet éolien Dumat Al Jandal

19 juil. 2019
International

Revue de presse du 19 juil.

A la une : Huit grands fonds privés veulent « verdir » leurs investissements

Voir toutes les revues de presse