International

Revue de presse

26 fév. 2021

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

26 fév. 2021 20minutes.fr, 19/02/2021

Climat : le retour officiel des USA dans l’Accord de Paris

Après l’avoir quitté il y a quatre ans sur décision de Donald Trump, les Etats-Unis, deuxième émetteur de CO2 dans le monde, sont officiellement de retour au sein de l’Accord de Paris. « Nous ne pouvons plus repousser ou faire le strict minimum pour répondre au changement climatique […] Il s’agit d’une crise existentielle mondiale. Et nous en subirons tous les conséquences », a déclaré le Président américain Joe Biden pour justifier cette décision. Dans un communiqué, le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a insisté sur la dimension cruciale de la diplomatie climatique. Preuve de cette importance, l’ancien secrétaire d’Etat John Kerry sera désormais l’émissaire des Etats-Unis pour le climat. Ce dernier a d’ores et déjà invité l’ensemble des Etats de la planète à revoir leurs ambitions climatiques à la hausse lors du sommet de l’ONU de Glasgow qui se tiendra en novembre prochain. Joe Biden tiendra quant à lui un sommet pour le climat le 22 avril, date de la journée de la Terre. Très actif sur le sujet, le Président des Etats-Unis s’est engagé à dépolluer le secteur énergétique américain d’ici 2035 et à atteindre la neutralité carbone en 2050. Pour mémoire, l’Accord de Paris a pour objectif de limiter le réchauffement climatique à deux degrés Celsius par rapport aux niveaux antérieurs à ceux de la révolution industrielle.

Energies renouvelables

26 fév. 2021 novethic.fr, 17/02/2021

Les investissements en énergies vertes dépassent les énergies fossiles

D’après le bilan énergétique mondial annuel présenté par l’Institut Français du Pétrole Énergies Nouvelles (IFPEN) le 16 février, 501 milliards de dollars ont été investis dans les énergies renouvelables en 2020, contre seulement 378 milliards dans la production de pétrole et de gaz. Pour la première fois, les énergies vertes ont capté plus d’investissements que les énergies fossiles sur une année. Les investissements dans les énergies renouvelables ont connu une progression de 42 milliards de dollars entre 2019 et 2020, la plus forte en valeur absolue depuis 2016. Parallèlement, les investissements dans l’extraction et la production d’hydrocarbures ont reculé de 30% sur la période, atteignant 378 milliards de dollars en 2020 contre 543 milliards de dollars un an plus tôt. La chute est encore plus vertigineuse lorsqu’on la compare au record absolu de 2014 (884 milliards de dollars d’investissements). La question est désormais de savoir s’il s’agit d’un basculement définitif ou simplement d’un phénomène conjoncturel lié à la crise mondiale. Selon l’IFPEN, le monde devrait avoir "un mix énergétique encore très carboné" en 2040 avec 25% de pétrole, 23% de gaz et 16% de charbon.

26 fév. 2021 Afrik21.africa, 18/02/2021

NuRAN Wireless et Orange : installation d’un réseau solaire en RDC

NuRAN Wireless, entreprise canadienne spécialisée dans les télécommunications, et l’entreprise Orange ont signé un contrat de 327 millions d’euros portant sur la construction de 2 000 pylônes fonctionnant à l’énergie solaire en République démocratique du Congo (RDC). Cet équipement devrait permettre de fournir un réseau 2,75G à des localités reculées qui sont sans couverture réseau suffisante, et ainsi d’offrir une connexion à plus de 10 millions de personnes. NuRAN Wireless dispose de 3 ans et 4 mois pour installer l’ensemble des pylônes. « Orange RDC pourra, pendant la durée du partenariat, demander une mise à niveau du site afin de déployer des services internet nécessitant une capacité supérieure à celle offerte par le 2,5G (c’est-à-dire 3G, 3.5G et/ou 4G) », précise NuRAN. Pour l’entreprise canadienne, il s’agit du second contrat en Afrique avec Orange après un projet au Cameroun. Le géant français a également signé un accord avec Escotel visant à installer et assurer la maintenance de systèmes décentralisés d’énergie solaire hybride et de stockage pour 900 sites de télécommunication en Sierra Leone, au Liberia et en RDC.

Tendances et acteurs

26 fév. 2021 decisionatelier.com, 22/02/2021

L’Europe domine le marché de la mobilité électrique

D’après les analyses menées par EV-Volumes et reprises par Statista, l’Europe s’est imposée comme leader des ventes de véhicules électriques (VE) en 2020. Les VE ont représenté 4,2% des ventes mondiales de véhicules neufs particuliers en 2020, contre 2,5% en 2019. Ces pourcentages correspondent à un volume de 3,2 millions d’unités en 2020 et 2,3 en 2019. Alors que seuls huit pays au monde enregistraient une part de marché de 5% ou plus en 2019, ils sont désormais treize, tous européens, à avoir fait passer les véhicules électrifiés au-delà de 10% des ventes en 2020. Environ 1,4 million de VE ont été immatriculés en Europe en 2020, soit une croissance de 137% par rapport à 2019, et cela malgré une baisse de 20% du marché automobile. En Europe, la part des VE a bondi de 3,3% en 2019 à 10,2% en 2020. L’Europe devient donc le plus grand marché pour les véhicules électriques devant la Chine. Avec 12% des ventes mondiales, l’Allemagne devient le second marché de VE au monde derrière la Chine, grâce à une croissance de 254% par rapport à 2019. Bien que restant le plus grand marché mondial en termes de volume, la Chine n’a vu ses ventes croître que de 6,2% en 2020. Les États-Unis sont quant à eux distancés avec une part de marché de seulement 2,3% et une augmentation de 4% des ventes entre 2019 et 2020.

Techniques et innovations

26 fév. 2021 Connaissancedesenergies.org, 21/02/2021

Etat d'Israël et l’Egypte : construction d’un gazoduc reliant les deux États

L’Etat d’Israël et l’Egypte ont signé, le 21 février 2021, un accord pour la construction d’un gazoduc reliant le gisement offshore de Léviathan, au large de Haïfa (Israël), et le territoire égyptien. Les ministres de l’Énergie israélien, Yuval Steinitz, et égyptien, Tarek El-Molla, ont signé ce partenariat ayant pour but, comme l’explique ce dernier, « de renforcer la coopération entre [les] deux pays en matière d'énergie et en particulier en ce qui concerne le gaz naturel ». Selon le consortium israelo-américain qui l’exploite, le gisement Léviathan renfermerait 605 milliards de mètres cubes de gaz et pourrait permettre à l’État hébreu de devenir, à terme, une puissance énergétique. Selon des déclarations de sources israéliennes proches des négociations, cet accord devrait permettre « d'accroître les exportations de gaz vers l'Europe à partir des installations de liquéfaction en Egypte et ainsi répondre à la demande croissante de l'Europe pour le gaz naturel ». Par ailleurs, l’Etat d’Israël participe, aux côtés de Chypre et de la Grèce, au projet de gazoduc Eastmed, qui vise à relier les gisements israéliens à l’Europe.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

09 avr. 2021
International

Revue de presse du 09 avr.

A la une : Le monde de l’énergie réuni face à l’urgence climatique

02 avr. 2021
International

Revue de presse du 02 avr.

A la une : Mix énergétique : l’Arabie Saoudite se mobilise

26 mar. 2021
International

Revue de presse du 26 mar.

A la une : Transition énergétique : Bill Gates investi dans la production d’hydrogène vert

Voir toutes les revues de presse