International

Revue de presse

20 sep. 2019

Partager :

Energies renouvelables

20 sep. 2019 latribune.fr, 16/09/2019

Au Kenya, inauguration de l’un des plus grands parcs éoliens africains

L’un des plus grands parcs éoliens d’Afrique a été inauguré le 19 juillet 2019 par le président kenyan Uhuru Kenyatta. Situé sur la rive est du lac Turkana dans un des corridors naturels les plus venteux au monde, le Lake Turkana Wind Power est capable d’assurer près de 15% des besoins en électricité du Kenya grâce à 365 éoliennes d’une cinquantaine de mètres de hauteur. D’un coût total de 605 millions d’euros, ce projet a bénéficié d’un prêt de 200 millions d’euros accordé par l’UE (Union européenne) et d’un financement octroyé par un consortium d’entreprises européennes et africaines. Pour les entreprises désireuses d’investir dans les énergies renouvelables en Afrique, ce projet fait figure de test grandeur nature. Ce parc éolien doit permettre au pays d’atteindre l’objectif de 100% d’énergies renouvelables dès 2020 tout en prouvant la capacité du Kenya à mener des projets de cette envergure.

20 sep. 2019 journaldelenvironnement.net, 11/09/2019

La Corée du Sud fait le pari de l’hydrogène

À la faveur de l’inauguration d’une nouvelle station de recharge hydrogène, la 29e du pays à ce jour, le ministère sud-coréen du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie a rappelé le 10 septembre 2019 son ambition de compter nationalement 1 200 stations à l’horizon 2024. La Corée du Sud entend faire de l’hydrogène sa principale ressource énergétique, ainsi qu’elle l’a exprimé en début d’année dans sa feuille de route hydrogène. Celle-ci prévoit qu’1,8 million de véhicules à piles à combustible soient en circulation dans le pays en 2030. « Selon cette vision, le cumul des véhicules à hydrogène qui seront fabriqués d’ici à 2040 sera de 6,2 millions d’unités, dont 3,3 millions pour les exportations, ce qui fera de la Corée du Sud le premier constructeur vert au monde », détaille l’agence de presse Yonhap. Ces objectifs peuvent apparaître ambitieux au regard du nombre de véhicules à hydrogène en circulation aujourd’hui : de l’ordre de 3 000 seulement en août 2019. Mais des projets comme celui de la municipalité de Séoul et son service de taxis à hydrogène, ou encore l’équipement des forces de l’ordre en autocars à hydrogène, devraient accélérer le processus.

20 sep. 2019 lesechos.fr, 12/09/2019

Les énergies renouvelables américaines bientôt plus rentables que les centrales au gaz

Sur le continent européen, « toutes les technologies renouvelables seront compétitives par rapport aux énergies fossiles en 2020 », pronostiquait en 2018 l’Agence Internationale des Energies Renouvelables dans un rapport. Qu’en est-il outre-Atlantique, alors que pas moins de cent milliards de dollars ont été investis ces deux dernières décennies dans des centrales au gaz ? D’autant plus que 90 milliards d’investissements complémentaires ont d’ores et déjà été annoncés… « Toutefois, en raison de la baisse spectaculaire des prix des technologies éoliennes, solaires et de stockage, les portefeuilles d'énergies propres (PEP) ont désormais le même coût que les nouvelles centrales électriques au gaz tout en fournissant les mêmes services et la même fiabilité pour les réseaux » : telle est la conclusion de l’étude The Growing Market for Clean Energy Portfolios rendue publique le 9 septembre 2019 par le Rocky Mountain Institute (RMI). Cette publication intervient alors que pour la première fois de l’Histoire, la production des énergies renouvelables a dépassé cette année celle des centrales à charbon sur le sol américain. Selon les données de l’US Energy Information Administration (EIA), les EnR ont produit 68,5 millions de MWh quand le charbon en a généré 60 millions. Néanmoins, en sa qualité de dirigeant du Western Power Trading Forum, lequel regroupe différents acteurs du secteur de l’énergie, Scott Miller nuance la perspective d’un « basculement historique » des investissements vers les énergies renouvelables à l’horizon 2030. « Les chercheurs du RMI ont peut-être raison du point de vue de l'économie de l'énergie. Le problème c'est qu'à moins de faire des suppositions osées quant à l'amélioration du stockage [des EnR] sur batterie, vous aurez encore besoin, pendant un certain temps, de capacités en gaz naturel […] pour équilibrer le système », explique-t-il.

Tendances et acteurs

20 sep. 2019 lemondedelenergie.com, 12/09/2019

EDF et Masdar s’associent dans le domaine des services énergétiques

Déjà partenaires au sein de plusieurs projets relatifs aux énergies renouvelables, EDF et Masdar, filiale du groupe Mubadala, ont conclu un accord portant sur la création d’une coentreprise spécialisée dans les services énergétiques dans le Golfe et les pays émergents. Détenu à parts égales par les deux partenaires, ce nouvel acteur développera, selon les termes de l’accord, « des projets d’énergies renouvelables et des services d’efficacité énergétique dans les domaines tels que l’amélioration de la performance énergétique de bâtiments, les installations solaires de moins de 50 MW ou encore les systèmes de récupération de chaleur dans l’industrie ».

20 sep. 2019 connaissancedesenergies.org, 13/09/2019

Les data centers chinois de plus en plus énergivores

Dans un rapport publié conjointement par une équipe de l’Université North China Electric Power et Greenpeace, il est établi que la consommation énergétique des data centers implantés en Chine pourrait connaître une croissance de 65,8% sur la période 2018-2023. Alors qu’en 2018, leur consommation s’élevait à 161 TWh, celle-ci devrait atteindre en 2023 266,8 TWh. C’est-à-dire l’équivalent de la production électrique annuelle d’États comme l’Australie ou l’Espagne (respectivement 261,4 TWh et 257 TWh). Dans la mesure où les data centers chinois sont « concentrés dans des zones où les énergies renouvelables comptent pour une faible part du mix électrique, à l’image de Pékin, Zhejiang et Jiangsu », ceux-ci seraient à l’origine de 99 millions de tonnes d’émission de CO2 en 2018 (soit davantage que les émissions carbonées liées à l’énergie de pays comme la Grèce ou l’Autriche). Les auteurs du rapport enjoignent donc à construire dans les meilleurs délais des installations solaires et éoliennes afin d’alimenter ces data centers. À titre d’information, l’Agence de l’Environnement et le Maîtrise de l’Energie évalue qu’au niveau mondial, un dixième de la consommation énergétique est imputable au secteur numérique.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

11 oct. 2019
International

Revue de presse du 11 oct.

A la une : En 2018, l’intensité énergétique des pays du G20 reste inquiétante

04 oct. 2019
International

Revue de presse du 04 oct.

A la une : 66 États s’engagent à parvenir à la neutralité carbone avant 2050

27 sep. 2019
International

Revue de presse du 27 sep.

A la une : 1,6 million d’euros pour financer des projets d’énergies renouvelables en Afrique

Voir toutes les revues de presse