International

Revue de presse

20 mar. 2020

Partager :

Economies d'énergie et émissions carbone

20 mar. 2020 usinenouvelle.com, 12/03/2020

La 5G sera économe en énergie

Selon Franck Bouétard, PDG de Ericsson France, « il n’y a pas de corrélation entre trafic de données et consommation d’énergie ». D’après le rapport d’Ericsson sur la consommation d’énergie de la 5G, l’empreinte carbone des réseaux télécoms équivaut à 200 millions de tonnes par an, soit bien moins que celle des terminaux (PC, téléviseurs, mobiles). En 2018, les technologies d’information et de communication ont représenté 1,4% des émissions totales de CO2 et 3,6% de la consommation électrique dans le monde, alors qu’elles pèsent 6% dans le PIB mondial. « Mais elles peuvent réduire l’empreinte carbone de 15% des autres activités humaines. C’est un aspect important à mettre au regard de leur empreinte carbone », tient à préciser Franck Bouétard. La 5G est la première technologie mobile à avoir été pensée pour réduire la consommation d’énergie, notamment grâce à l’utilisation d’antennes intelligentes émettant un faisceau uniquement lorsqu’un utilisateur est détecté, seulement le temps de la communication. Certains équipementiers télécom comme Ericsson proposent des stations de base qui assurent à la fois les fonctions 2G, 3G, 4G et 5G, une solution coûteuse mais qui permet une réduction de 30% de la consommation. À travers de nombreux investissements dans des solutions technologiques économes, le groupe vise la neutralité carbone en 2030.

Energies renouvelables

20 mar. 2020 novethic.fr, 12/03/2020

Les énergies renouvelables prennent le pas sur le charbon

Selon une étude du think tank Carbon Tracker International publiée le 12 mars, l’investissement dans de nouvelles capacités de production d’énergie renouvelable sera bientôt plus rentable que l’exploitation des centrales à charbon existantes. Cela vaudra pour l’ensemble des marchés d’ici 2030 au plus tard. L’étude a comparé le coût de production de l’éolien terrestre et du solaire photovoltaïque au coût de fonctionnement de 95% des centrales à charbon en exploitation ou dont l’installation est prévue. Les nouvelles capacités de charbon en construction ou planifiées, pour un total de 499 gigawatts, devraient faire peser un risque sur 638 milliards de dollars d’actifs, principalement en Chine mais également en Inde, aux États-Unis et, dans une moindre mesure, dans l’Union européenne (16 milliards d’actifs). Le rapport préconise une déréglementation du secteur de l’électricité pour permettre aux renouvelables de concurrencer le charbon. Selon les estimations du think tank Ember, la production mondiale d’électricité à base de charbon a reculé de 3% en 2019, le recours à cette énergie ayant notamment baissé de 24% dans l’Union européenne. Le rapport du GIEC préconise une réduction de 80% de la part du charbon dans le mix électrique mondial entre 2010 et 2030 pour contribuer à l’atteinte du seul de réchauffement global de 1,5°C.

20 mar. 2020 vivafrik.com, 14/03/2020

L’Afrique, territoire d’énergies propres

Dans son dernier rapport, Bloomberg évalue les investissements mondiaux dans l’énergie propre à 333,5 milliards de dollars. L’énergie solaire est le principal bénéficiaire de cet engouement avec 161 milliards de dollars d’investissements, suivie par l’énergie éolienne avec 107 milliards de dollars. Parmi les pays leaders en termes d’investissements, la Chine se place en tête avec 132,6 milliards de dollars (soit 40% des investissements mondiaux), devant les Etats-Unis (59 milliards) et le Japon (23,6 milliards). Les pays africains arrivent loin derrière, malgré des conditions d’ensoleillement idéales. Alors que le taux d’accès à l’électricité dans la moitié des pays africains n’excède pas les 20%, le continent devrait attirer à l’avenir des investissements conséquents dans le solaire, qui représente aujourd’hui dans le monde un marché de 1,75 milliard de dollars par an. La Finlande a annoncé son intention d’injecter 114 millions d’euros dans des installations éoliennes en Afrique et l’Allemagne est déjà engagée dans la région du Cap Nord en Afrique du Sud sur un projet éolien de 252 MW de capacité. Le Royaume-Uni a quant à lui débloqué 75 milliard de dollars dans le développement des batteries à sel en Afrique du Sud. La Chine, enfin, a investi neuf milliards de dollars sur le continent africain entre 2016 et 2017.

Tendances et acteurs

20 mar. 2020 lenergeek.com, 16/03/2020

EDF et China Energy vont développer le parc éolien de Dongtai

EDF et la China Energy Investment Corporation ont annoncé le 14 mars dernier la création d’une co-entreprise visant à développer le parc éolien offshore de Dongtai, dans la province du Jiangsu. Cette joint-venture bénéficie d’un investissement de 7,9 milliards de yuans, soit 1 milliard d’euros. La China Energy détiendra 62,5% de la co-entreprise, EDF les 37,5% restants. Les deux partenaires vont développer conjointement les tranches 4 et 5 du parc éolien, d’une puissance totale de 502 MW, qui devraient permettre de produire 1,39 TWh d’électricité par an, et alimenter ainsi l’équivalent de quelque 2 millions de foyers chinois. La mise en service du parc est prévue pour 2021. Rappelons qu’un quart de la production mondiale d’électricité éolienne est produit en Chine, qui possédait en 2018 une capacité totale de 366 TWh.

Techniques et innovations

20 mar. 2020 les-smartgrids.fr, 12/03/2020

Alectris lance sa solution de gestion d’actifs solaires en Australie

Le marché australien est en train de passer d’une dépendance au charbon à l’intégration massive des énergies renouvelables, notamment solaire, dans son réseau. Alectris, fournisseur mondial d’innovation dans le domaine du soin des actifs pour l’énergie solaire, vient d’introduire, en collaboration avec l’intégrateur spécialisé de solutions logicielles Profergy, son produit Actis ERP sur le marché australien. La plateforme fournit une solution d’automatisation des gestions d’actifs via un hub centralisé, permettant une augmentation de l’efficacité et la réduction des coûts. Cette solution est particulièrement bien adaptée au marché australien où les portefeuilles solaires profitent des nouvelles réglementations pour se développer.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

03 avr. 2020
International

Revue de presse du 03 avr.

A la une : Focus sur la filière éolienne internationale

27 mar. 2020
International

Revue de presse du 27 mar.

A la une : Un générateur d’électricité fonctionnant grâce à des gouttelettes de pluie

13 mar. 2020
International

Revue de presse du 13 mar.

A la une : Le secteur électrique voit ses émissions mondiales de CO2 reculer de 2% en 2019

Voir toutes les revues de presse