International

Revue de presse

17 déc. 2021

Partager :

Techniques et innovations

17 déc. 2021 afrik21.africa, 08/12/2021

Green Engineering remporte le prix EDF Pulse Africa

Green Engineering Services, une startup du Burkina Faso, a remporté le concours d’innovation EDF Pulse Africa pour son moulin solaire permettant la production de farine. My Energy Clever, une startup camerounaise ayant inventé une solution numérique d’efficacité énergétique pour les entreprises et les ménages, est arrivé à la deuxième place. La société marocaine BMTA & C, dont les unités de refroidissement réduisent les pertes des récoltes des petits exploitants agricoles, et l’entreprise ivoirienne Green Agro Valley, proposant des forages à pompes solaires à bas prix, se classent troisième ex-aequo. Ces quatre startups africaines toucheront entre 5 000 et 15 000 euros et bénéficieront d’un accompagnement pour développer leurs solutions en Afrique grâce à EDF Africa Pulse Factory. Cet accélérateur propose des formations aux techniques d’installation et de maintenance de systèmes solaires hors réseau, dispensées par quatre entreprises partenaires. Cet accompagnement renforce la présence du groupe EDF en Afrique où il exploite plusieurs centrales à énergies renouvelables, notamment en Afrique du Sud.

Tendances et acteurs

17 déc. 2021 euro-energie.com, 10/12/2021

Chine : EDF met en service le parc éolien offshore de Dongtai V

Le groupe EDF et la China Energy Investment Corporation (CEI) ont annoncé la mise en service du parc éolien offshore de Dongtai V, dans la mer de Chine. Au terme d’un chantier de 20 mois, une capacité de 200 MW vient s’ajouter aux 300 MW produits par le parc éolien de Dongtai IV, portant les exploitations du Groupe en Chine à 500 MW. Les 125 turbines de ces deux parcs à la pointe la technologie éolienne seront à même d’approvisionner 2 millions de Chinois en électricité. Deuxième pays au monde en termes de capacité installée avec 9,9 GW, la Chine ambitionne d’atteindre les 40 GW à l’horizon 2030. La société commune détenue par CEI et EDF constitue la première co-entreprise sino-étrangère dédiée au développement et à l’exploitation de projets éoliens en mer en Chine. Fort de ses 6,5 GW de projets en exploitation, en construction et en développement à travers le monde, le groupe EDF a apporté son expertise en matière d’éolien en mer sur le projet Dongtai. « Le groupe EDF est heureux de renforcer sa présence historique en Chine à travers la concrétisation du projet éolien en mer de Dongtai au côté de notre partenaire chinois CEI. Nous sommes engagés à accompagner le pays dans ses ambitions énergétiques et à contribuer au développement d’une électricité décarbonée », a déclaré Bruno Bensasson, Directeur Exécutif du groupe EDF en charge du Pôle énergies renouvelables et Président Directeur Général d’EDF Renouvelables.

Energies renouvelables

17 déc. 2021 Lemonde.fr, 09/12/2021

Energie solaire : l’Algérie réhausse son ambition

Le 21 novembre le président d’Algérie, Abdelmadjid Tebboune a fixé un délai de trois mois aux établissements et aux structures de l’Etat pour passer à l’énergie solaire. Les communes devront faire de même pour leur éclairage public. Malgré le taux d’ensoleillement très favorable dont bénéficie le pays, la consommation nationale algérienne, en forte croissance depuis 2011, reste satisfaite à 99% grâce au gaz extrait de son sol. Les hydrocarbures représentaient par ailleurs 91% des exportations algériennes en 2020. Bien qu’ayant adopté en 2011 un programme national des énergies renouvelables (EnR), l’Algérie est loin d’avoir atteint les objectifs qu’elle s’était fixée : « le programme national pour l’échéance 2030 prévoyait 22 000 mégawatts de capacité en ENR. Le bilan, à savoir moins de 1 % des 22 000 MW envisagés, est trop faible », constate en effet Tewfik Hasni, ancien vice-président de Sonatrach, la compagnie algérienne des hydrocarbures. Afin de combler son retard et d’accélérer sa transition énergétique, le pays a mis en place un ministère de la transition énergétique et des énergies renouvelables en juin 2020. Ce dernier a ramené l’objectif de production des EnR à 4 000 MW d’ici 2024 et à 15 000 MW à 2035. Un appel d’offres qui devrait être lancé d’ici la fin de l’année dans le cadre du projet Solar 1 000 se traduira par ailleurs par la construction de centrales solaires photovoltaïques d’une capacité de 1 000 MW.

Production d'énergie

17 déc. 2021 Connaissancedesenergies.org, 06/12/2021

Afrique : Brazzaville et Kinshasa mettent en place un accord de coopération énergétique

Lundi 6 décembre, le Congo-Brazzaville et la République démocratique du Congo (RDC) ont conclu un accord prévoyant la réalisation d’un grand projet énergétique baptisé « Boucle de l'amitié énergétique ». « Une première phase consistera à renforcer les capacités de transport des lignes entre la Centrale électrique du Congo de Pointe-Noire et la Centrale hydroélectrique d'Inga en RDC via Brazzaville », indiquent les partenaires. Les autres phases du projet auront pour objectif d’accroitre la capacité de production d’énergie électrique et la construction de lignes de transport associées. Ces évolutions permettront de porter la production de la centrale électrique de Pointe-Noire de 484 à 750 MW puis à 1 000 MW. Cet accord permettra également d’alimenter plusieurs lignes à haute tension et très haute tension afin de fournir de l’énergie aux industries minières en RDC. Les présidents des deux Congo ont appelé les autres pays de la sous-région à participer à ce « projet intégrateur ».

Economies d'énergie et émissions carbone

17 déc. 2021 connaissancedesenergies.org, 08/12/2021

Les scientifiques réclament davantage d’effort dans la réduction des émissions de carbone

Selon la dernière évaluation de l’ONU-Climat, les émissions de carbone devraient augmenter de 13,7% d’ici à 2030, alors qu’elles devraient être réduites de moitié afin de limiter le réchauffement à +1,5°C par rapport à l’ère préindustrielle. Si les Etats et les entreprises souhaitent atteindre la neutralité carbone, beaucoup de promesses concernent les compensations d’émission de gaz à effet de serre. Les scientifiques indiquent cependant que la priorité devrait revenir à la réduction de ces émissions plutôt qu’à leur compensation. D’après Net Zero Tracker, un outil créé par plusieurs groupes de recherche, 90% des émissions mondiales sont couvertes par des objectifs de neutralité carbone. Mais les scientifiques insistent sur l’absence de la prise en compte des émissions dites de « scope 3 », qui incluent les émissions émanant de l’utilisation du produit des entreprises. Pour Alberto Carillo Pineda, co-fondateur de l'initiative Science Based Targets, « une entreprise n'existerait pas sans ses produits, donc ses produits doivent être pris en compte dans les émissions ». Les experts restent aussi sceptiques face aux plans de reforestation massive pour atteindre la neutralité carbone et attendent des jalons clairs en termes de réduction des émissions. « En gros, un objectif de neutralité carbone sans cette étape en 2030 n'est pas crédible » d’après Alberto Carillo Pineda.

Réglementations et politique de l'énergie

17 déc. 2021 Lemondedelenergie.com, 09/12/2021

Etats-Unis : Joe Biden signe un décret pour atteindre la neutralité carbone

Le mercredi 8 décembre le président Joe Biden a signé un décret par lequel l’Etat fédéral s’engage à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Respecter cet objectif implique la mise en place une flotte fédérale de véhicules électriques, la modernisation de 300 000 bâtiments fédéraux et une évolution des modalités d’approvisionnement en énergie. « Le président s’appuie sur les efforts déployés par l’ensemble des services de l’État pour s’attaquer à la crise climatique de manière à créer des emplois bien rémunérés, à développer les industries et à rendre le pays plus compétitif sur le plan économique », indique la Maison Blanche dans un communiqué. Le décret impose également à l’Etat fédéral de fonctionner exclusivement avec de l’énergie décarbonée d’ici 2030 et de mettre un terme à l’achat de véhicules à essence d’ici 2035. Cette annonce offre à Joe Biden l’occasion de progresser dans la réalisation de deux de ses principaux objectifs : ramener à zéro le niveau de la pollution dans le secteur énergétique d’ici 2035 et permettre à l’économie nationale d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Le président a également encouragé ses élus du Congrès à adopter, d’ici Noël, son plan social et climatique prévoyant d’investir plus 550 milliards de dollars dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

20 Mai. 2022
International

Revue de presse du 20 Mai.

A la une : Energie propre : l’ONU lance le réseau d’action Energy Compact

13 Mai. 2022
International

Revue de presse du 13 Mai.

A la une : Somaliland : l’énergie solaire pour alimenter une usine de traitement d’eau

06 Mai. 2022
International

Revue de presse du 06 Mai.

A la une : Japon : des trains 100% énergie renouvelable

Voir toutes les revues de presse