International

Revue de presse

17 Mai. 2019

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

17 Mai. 2019 lemonde.fr, 06/05/19

Le G7 s’engage pour la biodiversité

Le G7, réuni les 5 et 6 mai à Metz, s’est entendu sur l’adoption d’une charte sur la biodiversité, non contraignante et non chiffrée, après avoir pris connaissance du rapport de l’IPBES (Plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques), indiquant qu’à court terme, une espèce animale ou végétale sur huit pourrait disparaître. Elle a été adoptée par les sept pays les plus industrialisés au monde (l’Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, l’Italie et le Japon), et par la grande majorité des quelques pays invités par la France. Cette charte, qui les engage à « accélérer et intensifier [leurs] efforts pour mettre fin à la perte de biodiversité », « encourager l’engagement d’autres acteurs », et « soutenir l’élaboration et la mise en œuvre d’un cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020 », n’a pas été facile à adopter, notamment à cause de la position des Etats-Unis vis-à-vis de l’Accord de Paris. Mais tous sont unanimes pour dire que la délégation américaine s’est montrée coopérative.

Energies renouvelables

17 Mai. 2019 euro-energie.com, 07/05/19

Guyane : une campagne de crowdfunding local pour financer un projet photovoltaïque

Le 3 mai 2019, EDF Renouvelables a lancé une campagne de financement participatif afin de lever 200 000 euros auprès des Guyanais. Cette levée de fonds doit lui permettre de mener à bien son projet de centrale photovoltaïque avec stockage de Toucan 2, d’une puissance de 5 MWc, sur la commune de Montsinéry-Tonnégrande. Une fois installées, a priori à la fin de l’année, les installations Toucan 1 et 2 cumuleront une puissance de 10 MWc et devraient être en mesure de fournir l’énergie nécessaire à l’alimentation en électricité de quelque 3 600 foyers. Comme l’annonçait lors du lancement de l’opération de crowdfunfing local David Augeix en sa qualité de Directeur développement Outre-Mer d’EDF Renouvelables : « EDF Renouvelables est heureux de lancer une nouvelle campagne de financement participatif sur WiSEED aujourd’hui, et pour la première fois en Guyane, pour le projet solaire innovant de Toucan 2. Cette collecte de proximité offre la possibilité aux populations, et à l’ensemble des parties prenantes locales, de s’impliquer dans le développement de ce projet de territoire et de s’engager pour la transition énergétique aux côtés d’un acteur solide, leader de la production d’électricité d’origine renouvelable en France et dans le monde ». Quant au responsable développement ENR de WiSEED, il a vanté les mérites de la démarche en commentant : « Nous sommes particulièrement fiers de lancer ce projet avec EDF Renouvelables, puisqu’il s’agit du premier en Guyane. Nos investisseurs financent déjà de nombreux projets dans les départements et régions d’outre-mer, mais la majorité de ces investissements proviennent de métropole. Nous n’avions pas encore proposé de collecte locale en outre-mer, et le projet solaire innovant Toucan 2 est une belle opportunité pour permettre aux Guyanais de s’investir dans la transition écologique ».

17 Mai. 2019 lemondedelenergie.com, 06/05/19

L’AIE s’alarme de la stagnation des renouvelables

L’Agence Internationale de l’Energie (AIE) s’alarme d’un « tassement inattendu des tendances de croissance » des énergies renouvelables dans le monde « qui soulève des inquiétudes sur la capacité à atteindre les buts climatiques de long-terme » que constitue l’Accord de Paris sur le climat. L’an dernier, la croissance des capacités renouvelables est restée la même que l’année précédente : 180 gigawatts, alors qu’elle devrait atteindre les 300 gigawatts annuels entre 2018 et 2030 pour rester dans les recommandations de l’Accord. L’énergie solaire notamment, n’a crû que de 97 GW supplémentaires, alors que depuis 2015 elle tirait le secteur vers le haut. En parallèle, les émissions de CO2 du secteur de l’énergie ont représenté 33 gigatonnes, soit une hausse de 1,7 % comparé à 2017. En cause notamment, les politiques chinoises d’incitation au solaire : pour se laisser le temps d’être en capacité d’intégrer au réseau électrique la production solaire les subventions accordées à ce type d’installation ont été ralenties. Fatih Birol, le directeur exécutif de l’AIE, s’est alarmé : « Le monde ne peut pas se permettre de presser la touche « pause » concernant l’expansion des renouvelables et les gouvernements doivent agir rapidement pour corriger cette situation et permettre un flux plus rapide dans le développement de nouveaux projet ».

Tendances et acteurs

17 Mai. 2019 lemondedelenergie.com, 08/05/19

Microsoft verdit sa consommation énergétique

La consommation d’énergie du secteur numérique est en constante augmentation depuis son émergence à l’orée des années 2 000. Dans un rapport publié en 2017, Greenpeace évaluait que le secteur représentait 10% de la consommation énergétique mondiale. Parmi les activités les plus énergivores du secteur numérique, on compte les data centers et leur perpétuel besoin de refroidissement. Ce qui a conduit Microsoft à fixer l’objectif de 50% d’énergies renouvelables dans l’alimentation de ses centres de données pour la fin cette année 2019. Le président de Microsoft, Brad Smith, a récemment publié sur son blog un billet dans lequel il se targue d’ailleurs d’avoir atteint dès l’année dernière cet objectif. Désormais, la firme se fixe comme objectif dans le cadre d’un nouveau plan décennal d’atteindre les 70% d’énergies vertes pour l’alimentation de ses data centers à l’horizon 2030. L’intelligence artificielle doit notamment être mise à contribution pour accéder à cette fin. En parallèle, Brad Smith a annoncé que la taxe carbone interne de l’entreprise allait connaître une augmentation de 100%, la portant à 15 dollars la tonne métrique de CO2. « Cette taxe interne de Microsoft a été créée en 2012 pour tenir nos divisions commerciales financièrement responsables de la réduction de leurs émissions de carbone. Les fonds provenant de cette redevance plus élevée permettront de maintenir à la fois la neutralité carbone de Microsoft et de nous aider à adopter une approche axée sur la technologie, qui mettra la durabilité au cœur de chaque aspect de nos activités et de notre technologie afin d’obtenir des résultats durables », explique-t-il.

Techniques et innovations

17 Mai. 2019 hvac-intelligence.fr, 10/05/19

Du carburant synthétique à base de CO2

Une équipe de recherche de l’Université de Toronto au Canada vient de mettre en évidence une technique permettant de produire du carburant synthétique en séparant le CO2 de l’air ambiant. Il serait ainsi possible de fabriquer des huiles synthétiques renouvelables à l’aide de systèmes de filtration intégrés aux infrastructures de climatisation des bâtiments. Le professeur Dittmeyer, co-directeur de l’étude, détaille : « Étant donné la disponibilité des technologies nécessaires à ces installations, l’intégration matérielle et thermique des diverses étapes du processus devrait donner la possibilité d’atteindre un niveau élevé d’utilisation du carbone ainsi qu’une efficacité énergétique élevée. La conversion du CO2 nécessite, cependant, une quantité considérable d’énergie électrique pour la production de l’hydrogène ou du gaz de synthèse. Cette électricité doit donc être sans CO2, c’est-à-dire qu’elle ne doit pas provenir de sources fossiles […]. Une expansion accélérée de la production d’énergie renouvelable, incluant l’intégration du photovoltaïque au bâtiment, est indispensable ».

Toute l'actualité du marché de l'énergie

14 Juin. 2019
International

Revue de presse du 14 Juin.

A la une : Le minier BHP désinvestit dans le charbon

07 Juin. 2019
International

Revue de presse du 07 Juin.

A la une : 80 pays prêts à renchérir sur leurs engagements de l’Accord de Paris

31 Mai. 2019
International

Revue de presse du 31 Mai.

A la une : Auto-réparables, haute capacité et longue durée : les nouvelles batteries

Voir toutes les revues de presse