International

Revue de presse

15 nov. 2019

Partager :

Réglementations et politique de l'énergie

15 nov. 2019 lemondedelenergie.com, 07/11/2019

La Nouvelle-Zélande fait loi l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050

La Nouvelle-Zélande vient d’inscrire dans une loi l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050 comme elle s’y était engagée en 2015 dans le cadre de l’Accord de Paris. Seul le méthane, dérivé de l’agriculture, pilier de l’économie néo-zélandaise, bénéficie d’un sursis. Ses émissions devront baisser de 24% à 47% d’ici le milieu du siècle. Ce texte de loi acte par ailleurs la création d’une Commission indépendante sur le changement climatique. À charge pour elle de guider le gouvernement vers l’atteinte de ses objectifs environnementaux et de définir des « budgets carbone » quinquennaux fixant la quantité d’émissions autorisées.

Energies renouvelables

15 nov. 2019 leparisien.fr, 06/11/2019

La Chine en pleine transition aux énergies vertes

Responsable de plus du quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre, et première à faire les frais d’épisodes d’« Airpocalypse », la Chine semble prête à renoncer au charbon pour un modèle plus vert. Preuve de cette volonté, à Pékin où Xi Xinping recevait Emmanuel Macron, les deux présidents ont qualifié l’Accord de Paris de « processus irréversible ». Pour la Chine, la pollution est tant un enjeu financier (204 milliards d’euros), qu’un problème de santé publique (un million de décès prématurés). Des mesures parfois drastiques (fermetures d’usine, interdiction du chauffage au charbon) ont été prises, permettant de diviser par deux le nombre de jours de pollution à Pékin. La Chine mise à présent sur les énergies propres, éolien et solaire en tête, dans lesquelles elle a investi 118 milliards d’euros en 2017. La transition prendra quelques décennies, mais la Chine entend bien ramener sa consommation de charbon à 10% d’ici 2050.

Techniques et innovations

15 nov. 2019 forbes.fr, 11/11/2019

Et le dioxyde de carbone devint vodka

Transformer les émissions de dioxyde de carbone en éthanol consommable : la start-up Air Co. l’a fait. De sa distillerie durable sortent ainsi des bouteilles de vodka dont chacune a permis d’éliminer 500g de CO2. Le dioxyde de carbone, matière première indispensable, provient de pollueurs locaux, voire de distilleries puisqu’il s’agit d’un sous-produit de la fermentation. Quant aux appareils mis en œuvre pour la production de cette vodka artisanale, ils fonctionnent tous à l’énergie solaire produite par les panneaux photovoltaïques situés sur le toit de l’usine.

Production d'énergie

15 nov. 2019 lemondedelenergie.com, 08/11/2019

Énergie en Afrique : le compte n’y est pas

Pour Fatih Birol, directeur de l’Agence internationale de l’Énergie, les efforts et investissements consentis sur le continent africain sont très insuffisants. 600 millions d’Africains n’ont toujours pas accès à l’électricité. À ce rythme-là, ils seront encore 530 millions en 2050. « L’Afrique peut avoir cette opportunité unique : devenir le premier continent à se développer grâce à l’efficacité énergétique, aux énergies renouvelables et au gaz naturel », a rappelé Fatih Birol. Le rapport de l’AIE précise encore que « si les décideurs mettent l’accent sur des technologies propres, le solaire photovoltaïque pourrait devenir la première source d’électricité d’ici 2040 en termes de capacité installée ». Pour l’heure, le continent le plus riche en ressource solaire ne compte même pas 1% des panneaux photovoltaïques installés dans le monde.

Economies d'énergie et émissions carbone

15 nov. 2019 lemondedelenergie.com, 04/11/2019

L’AIE pointe du doigt un ralentissement historique en matière d’efficacité énergétique

L’Agence internationale de l’Énergie, rapport « Energy Efficiency 2019 » à l’appui, tire la sonnette d’alarme et rappelle le monde à ses devoirs et responsabilités. « Le ralentissement historique constaté en 2018 en matière d’efficacité énergétique appelle une réaction forte de la part des politiques et des investisseurs. Nous pouvons améliorer l’efficacité énergétique de 3% par an juste en recourant à des technologies existantes et via des investissements rentables. Il n’y a aucune excuse à l’inaction », a déclaré son directeur, Fatih Birol. En 2018, la demande mondiale en énergie a enregistré sa plus forte hausse depuis 10 ans. Les mesures et investissements en matière d’efficacité énergétique semblent quant à eux au point mort, alors même qu’ils devraient croître pour constituer à leur tour une source d’économies et de sécurité pour les États.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

29 nov. 2019
International

Revue de presse du 29 nov.

A la une : Attention, le vent se lève !

22 nov. 2019
International

Revue de presse du 22 nov.

A la une : Le monde de l’énergie doit s’activer contre le changement climatique prévient l’AIE

08 nov. 2019
International

Revue de presse du 08 nov.

A la une : Vers une alimentation solaire « Espace-Terre »

Voir toutes les revues de presse