International

Revue de presse

09 juil. 2021

Partager :

Tendances et acteurs

09 juil. 2021 environnement-magazine.fr , 01/07/2021

Energies renouvelables : la transition énergétique peut revitaliser les économies

Dans une analyse intitulée « Perspectives pour les transitions énergétiques mondiales », l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) estime que l’accélération de la transition énergétique serait favorable à l’économie internationale. Selon l’agence, l’économie mondiale pourrait croître de 2,4% en comparaison aux prévisions des plans actuels. Une trajectoire, la « voie 1,5°C », établie par l’IRENA pourrait permettre la création de 122 millions d’emplois dans le secteur énergétique à l’horizon 2050, soit un peu plus du double des chiffres actuels. Les énergies renouvelables devraient représenter un tiers des emplois du domaine. Si « de profonds ajustements des flux de capitaux et une réorientation des investissements » des répercussions positives sont attendues sur les économies et les sociétés précise l’agence. 33 milliards de dollars d’investissements sont attendus d’ici 2050 mais « Chaque dollar dépensé apportant des bénéfices évalués entre 2 et 5,5 USD, ce qui signifie, en valeur cumulée, entre 61.000 milliards et 164.000 milliards USD d’ici le milieu du siècle », fait savoir l’IRENA. Tout en précisant les opportunités commerciales pour le secteur privé, l’étude appelle les décideurs politiques à mettre fin subventions aux combustibles fossiles et à modifier les systèmes fiscaux pour éliminer les distorsions de marchés. « Nous avons le savoir-faire et les outils, il nous reste à agir, et dès maintenant », a souligné Francesco La Camera, directeur général de l’IRENA.

Energies renouvelables

09 juil. 2021 connaissancedesenergies.org , 30/06/2021

Energie verte : la Russie se tourne vers l’éolien terrestre

Mercredi 30 juin 2021, la Russie a signé deux initiatives vers l’énergie éolienne. D’un côté le géant de l’internet russe Yandex a signé un contrat de cinq ans pour se fournir en énergie auprès des parcs éoliens finlandais. De l’autre, le fond souverain russe a racheté deux champs éoliens en Kalmoukie (sud de la Russie) via sa coentreprise avec le groupe finlandais d'énergie Fortum. En mars, c’était une centrale solaire photovoltaïque que la coentreprise annonçait construire dans la région. Ces initiatives qui émanent des autorités et des entreprises russes sont effectués en partenariat avec des entreprises finlandaises. C’est un témoignage de l’intérêt croissant de la Russie pour les énergies vertes, mais aussi de son besoin de savoir-faire dans ce domaine. Le réchauffement climatique ouvrirait une route commerciale reliant l’Europe et l’Asie par l'Arctique arrangeant la Russie. Cependant les records de chaleurs et les feux de forêts inhabituels ont fait évolués la position de la Russie sur le sujet. Le pays a signé en octobre 2019 l’accord de Paris sur le climat après des années d’hésitations.

Production d'énergie

09 juil. 2021 Lemondedelenergie.com , 28/06/2021

Chine : mise en service de la deuxième centrale hydroélectrique du monde

Le lundi 28 juin 2021, la Chine a mis en service la centrale hydroélectrique de Baihetan, la deuxième du monde en termes de puissance, dotée d’une capacité de production électrique de 16 gigawatts (GW) contre 22 gigawatts (GW) après celle du barrage des Trois-Gorges. Munie d’un barrage de 289 mètres de haut, cette centrale hydroélectrique, placée sur le fleuve Yangtsé, située à cheval sur les provinces du Sichuan et du Yunnan (sud-ouest), la centrale Baihetan pourra à terme produire suffisamment d’électricité pour assurer les besoins annuels de 500 000 personnes. Le président chinois a déclaré espérer que la centrale « contribue à atteindre les objectifs chinois de pic des émissions de carbone (d’ici 2030) et de neutralité carbone (d’ici 2060) » et à opérer « la transition écologique ». L’hydroélectricité est privilégiée par la Chine dans sa transition énergétique et pour sortir de sa dépendance au charbon. La construction de la centrale a, par ailleurs, impliqué le déplacement de 100 000 personnes, pour lesquelles la compagnie de la centrale, China Three Gorges Corporation (CTG), a annoncé avoir versé l’équivalent de 9,1 milliards d’euros en compensations financières et en logements.

09 juil. 2021 euro-energie.com , 01/07/2021

USA : le groupe EDF remporte un projet d’éolien offshore dans le New Jersey

Le consortium Atlantic Shores Offshore Wind (ASOW), détenu par EDF Renouvelables et Shell News Energies US LLC., a été désigné lauréat par l’administration du New Jersey chargée des services aux collectivités pour la réalisation d’un projet de parc éolien offshore de 1,5 GW. Le futur parc sera implanté à une distance de 15 à 30 km des côtes et alimentera 700 000 foyers. Le consortium bâtira, en association avec un fabricant d’éoliennes, deux usines de production et devra engendrer la création de milliers d’emplois pérennes. L’ASOW investira également dans les principaux établissements d’enseignement supérieur du New Jersey afin de former les étudiants aux métiers de l’éolien en mer. « Nous sommes très fiers d’avoir remporté ce projet majeur de 1,5 GW dans l’Etat du Jersey, le premier projet éolien en mer pour EDF aux Etats-Unis. Ce succès conforte la qualité et la compétitivité de notre offre et je tiens à saluer le travail mené depuis plusieurs mois par nos équipes, en partenariat avec Shell New Energies. Ce projet constitue une avance significative dans la stratégie CAP 2030 du Groupe qui vise à doubler ses capacités renouvelables installées dans le monde entre 2015 et 2030 pour les porter à 60 GW nets » a déclaré Jean-Bernard Lévy, PDG du Groupe EDF.

Réglementations et politique de l'énergie

09 juil. 2021 Connaissancedesenergies.org , 29/06/2021

Canada : les engagements du secteur automobile pour atteindre la carboneutralité

Le mardi 29 juin 2021, le ministre des Transports canadien, Omar Alghabra, a annoncé que la totalité des voitures neuves et camions légers vendus au Canada seront à « zéro émission » d’ici 2035, un précédent objectif fixé à 2040. Cette annonce survient alors que les engagements canadiens en matière climatique se multiplient. En décembre 2021, le gouvernement de Justin Trudeau avait présenté un « plan climatique renforcé » comprenant une hausse importante de la taxe carbone, pour atteindre une réduction des émissions de gaz à effet de serre de « 32% à 40% » en 2030, par rapport aux niveaux de 2005. À l’automne 2021, Ottawa et le gouvernement de l’Ontario, avaient annoncé un investissement qui doit faire d'une usine Ford de cette province "la plus grande" d'Amérique du Nord pour la fabrication de véhicules électriques. À la même période, Fiat Chrysler avait aussi annoncé des investissements dans la production et l'assemblage de véhicules électriques. Le Québec avait d’ores et déjà fixé, en novembre, l’interdiction de la vente de voitures neuves thermiques à l’horizon 2035. Et en 2020, les véhicules à motorisation entièrement électrique au Canada représentaient environ 4% des ventes.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

17 sep. 2021
International

Revue de presse du 17 sep.

A la une :  Islande : Orca, la plus grande usine au monde de captage de CO2 dans l’air

10 sep. 2021
International

Revue de presse du 10 sep.

A la une : Changement climatique : ce qu'il faut retenir du 6e rapport du GIEC

30 juil. 2021
International

Revue de presse du 30 juil.

A la une : Neutralité carbone : 2% des dépenses des plans de relance dédiés aux énergies propres

Voir toutes les revues de presse