International

Revue de presse

08 nov. 2019

Partager :

Production d'énergie

08 nov. 2019 agenceecofin.com, 01/11/2019

Electrifier le Togo grâce à l’offshore solaire

Conscient de l’importance stratégique de l’énergie dans la réalisation du développement durable, le Centre pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) a lancé en avril 2019 le projet ROGEP (Projet régional d’électrification hors réseau). Financée par la Banque Mondiale, cette initiative vise à faciliter l’accès à l’électricité des ménages et des entreprises de l’Afrique de l’Ouest au moyen de systèmes solaires autonomes et modernes. Le Togo compte parmi les 23 pays concernés par ce projet selon Nouhou Amadou Seini, coordonnateur Zone 3 du ROGEP, 500 000 ménages togolais pourraient en bénéficier. Dans le cadre du projet CIZO, porté par EDF et BBOXX, 300 000 kits solaires individuels seront par ailleurs distribués d’ici 2022. Ils couvriront les besoins en électricité de 2 millions de Togolais.

Energies renouvelables

08 nov. 2019 lenergeek.com, 31/10/2019

Le développement des énergies marines renouvelables

Produisant actuellement 0,3% de l’électricité mondiale, l’éolien offshore a un potentiel « quasi illimité » et pourrait devenir la première source d’énergie en Europe, estime l’AIE (Agence Internationale de l’Energie). 4000 éoliennes offshore ont d’ores et déjà été installées sur le Vieux Continent et leur nombre devrait tripler dans les cinq prochaines années. Bien que le développement des énergies marines renouvelables figurât dans la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), aucun parc éolien offshore n’est cependant encore exploité en France. La multiplication des recours juridiques ralentissent en effet la mise en exploitation des projets en cours de réalisation. La situation tend toutefois à évoluer : « il serait inexact de dire qu’il n’y a pas d’inquiétudes, qui sont légitimes, mais un travail remarquable a été fait sur l’acceptabilité auprès de la population, des pêcheurs… Ce qui est passé, en amont, par une bonne définition des zones où les fermes seraient implantées. A l’arrivée, elles seront assez loin des côtes pour ne quasiment pas être visibles. Et des études de suivi environnemental seront menées tout au long de la durée des projets », explique Patricia Marin, responsable des énergies marines renouvelables auprès du FOWT (Floating Offshore Wind Turbines).

Tendances et acteurs

08 nov. 2019 journaldelenvironnement.net, 30/10/2019

Véhicule à hydrogène : Hyundai se développe tous azimuts

Le 29 octobre, Hyundai a présenté un prototype de poids-lourd à piles à combustible dans le cadre du salon du véhicule commercial nord-américain d’Atlanta. Le HDC-6 Neptune est le premier véhicule commercial du constructeur sud-coréen fonctionnant uniquement avec de l’hydrogène. « Nous allons commencer à explorer les opportunités sur le marché des véhicules commerciaux aux États-Unis », a annoncé à cette occasion Edward Lee, responsable des activités véhicules commerciaux du constructeur. « Nous sommes disposés à travailler avec d’autres partenaires pour ouvrir la voie à l’établissement d’un écosystème de l’hydrogène pour les véhicules commerciaux », a-t-il précisé. Dès le lendemain, le constructeur annonçait son intention d’investir dans trois entreprises du secteur : H2Pro, entreprise israélienne à l’origine d’une technologie de fractionnement de l’eau électrochimique et chimique thermiquement active ; GRZ Technologies, société suisse spécialisée dans le stockage de l’hydrogène ; Impact Coatings, entreprise suédoise qui collaborera avec Hyundai Motor au développement d’une nouvelle génération de piles à combustible. « Notre investissement dans ces sociétés innovantes réduira les coûts de production des véhicules électriques à pile à combustible et renforcera la sécurité et l’accessibilité économique des infrastructures hydrogène », estime Chi Young-cho, président et directeur de l’innovation du groupe Hyundai Motor.

08 nov. 2019 novethic.fr, 04/11/2019

Vers des voitures électriques au juste prix

En raison de la baisse des coûts de production des batteries, le prix d’achat des véhicules électriques sera équivalent à celui des modèles thermiques dès 2024, selon une étude d’AlixPartners. « Le pari électrique se joue maintenant, avec le lancement de très nombreux véhicules, particulièrement en Chine et en Europe. Les questions liées aux batteries électriques sont donc cruciales pour le développement de ce type de véhicules », explique Laurent Petizon, directeur général France du cabinet de conseil. Selon les auteurs de l’étude, les coûts de production des batteries devraient passer sous la barre des 100 dollars le kilowattheure en 2024, contre 140 dollars actuellement. Une fois levé le frein du développement des batteries, le marché européen des voitures électriques devrait passer de 3% actuellement à 19% en 2025, puis 40% en 2030. L’Association des Constructeurs Européens (ACEA) et l’ONG Transport et Environnement ont interpellé les autorités sur la nécessité de faciliter l’installation des bornes de recharge et leur financement. « Il y a moins de 30 000 points de charge publics en France. Au rythme actuel, nous ne serons pas à 100 000 en 2022 », s’inquiète Christian Peugeot, président du Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA).

Techniques et innovations

08 nov. 2019 tomsguide.fr, 04/11/2019

Vers une alimentation solaire « Espace-Terre »

Le laboratoire de recherche de l’US Air Force est en train de développer un système permettant de collecter de l’énergie solaire dans l’espace avant de l’envoyer vers la Terre pour alimenter l’armée américaine au sol. Dans le cadre de ce projet, les scientifiques envisagent de placer en orbite un panneau solaire qui transformerait l’énergie solaire en radiofréquences pour ensuite l’envoyer vers un point précis du globe. « L’énergie est un moyen stratégique et une vulnérabilité potentielle pour notre nation et notre Département de la Défense. Pour assurer le succès des missions, nous devons avoir accès à l’énergie quand et où nous en avons besoin », explique le Colonel Eric Felt, en charge du directoire des véhicules spatiaux. Si le projet « Space Solar Power Incremental Demonstrations and Research » doit encore démontrer sa faisabilité, l’armée a déjà conclu un contrat de 100 millions de dollars avec la société Northrop Grumman pour disposer du matériel qui permettra la réalisation des expériences.

Toute l'actualité du marché de l'énergie

15 nov. 2019
International

Revue de presse du 15 nov.

A la une : L’AIE pointe du doigt un ralentissement historique en matière d’efficacité énergétique

31 oct. 2019
International

Revue de presse du 31 oct.

A la une : Développement des énergies renouvelables dans les pays pétroliers du Golfe

25 oct. 2019
International

Revue de presse du 25 oct.

A la une : La transition énergétique ne pourra se faire sans l’électrification

Voir toutes les revues de presse